E-lettre Sud Infos - 13/03/2011

Logement social : la Région dénonce des crédits de l’Etat en chute libre



"Il faut construire les logements sociaux là où les besoins sont les plus criants", martèle le ministre du Logement, Benoist Apparu. Avec un taux d’HLM de 12% et une centaine de communes (record de France) soumises au rattrapage SRU, la région Paca est une de ces "zones tendues" qui devrait logiquement bénéficier de toutes les attentions de l’Etat. Mais entre les discours et les actes, il y a souvent un gouffre. A l’occasion de la dernière réunion plénière du comité régional de l’habitat (CRH), qui s’est tenue ce 25 février, le secrétaire général aux affaires régionales (Sgar) a douché les espérances des acteurs locaux en annonçant une baisse drastique de l’enveloppe des crédits que l’Etat allouerait à la construction sociale en 2011 : au lieu des 64 millions engagés en 2010, ces derniers devront se contenter de 47 M€ cette année, soit un chiffre en chute libre de -26,5%. Pour les bailleurs et les collectivités, la pilule est d’autant plus amère que l’Etat maintient un objectif de production ambitieux de 8.000 logements sociaux, similaire à celui réalisé en 2010 (8.235).



Cette cure d’austérité touche également le logement privé indigne ou très dégradé (aides ANAH) dont l’enveloppe de crédits dégringole elle aussi de 18%, passant de 31 millions en 2010 à 25 millions en 2011. Cette réduction de voilure inquiète les opérateurs associatifs (PACT, Fondation Abbé Pierre…) car l’enveloppe de 2011 risque d’être amputée par nombre de dossiers de 2010 encore en cours d’instruction.

La Région condamne le double langage


Ces annonces ont poussé la Région à tirer la sonnette d’alarme. Par la voix de Colette Charriau, conseillère régionale (Europe écologie) déléguée au logement et à l’habitat, l’institution dénonce « le double langage du gouvernement. On ne peut pas, d’un côté, affirmer très officiellement que la question du logement social est une priorité nationale et de l’autre, couper de manière aussi brutale les crédits alloués aux aides à la pierre pour le logement locatif social et pour le logement privé indigne ou dégradé ».
Face au retard accumulé dans la construction de logements sociaux, retard aggravé par une pression foncière particulièrement vive en Paca, Mme Charriau « appelle donc le Premier ministre à mobiliser dès aujourd’hui des moyens financiers supplémentaires afin de pouvoir répondre à cet enjeu national ».


Et l’élue de mettre en exergue « l’effort sans précédent » que fera la Région en 2011 en mobilisant 30 M€ sur son budget, un tiers pour la construction neuve et deux tiers pour la réhabilitation du parc HLM, « avec un fort volet isolation thermique, y compris dans les sites ANRU. Ces moyens permettent au moins aux organismes de logement sociaux de ne pas se retrouver isolés face au désengagement continu de l’Etat », conclut Mme Charriau.
| Publié le 01-03-2011

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0