La Marseillaise - 25/03/2009

Un campement citoyen sur le Vieux-Port

 
Mal-logement. Les Enfants de Don Quichotte ont fait escale quai de la Fraternité pendant deux jours. Leur tour de France continue jusqu’au camp solidaire national prévu le 15 mai.

Depuis le premier campement citoyen du canal Saint-Martin il y a bientôt trois ans, l’équipe des Enfants de Don Quichotte n’a pas chômé. Elle organise aujourd’hui le tour de France du mal-logement dans une dizaine de villes via Marseille où les tentes sont restées pendant deux jours. « Suite à la criminalisation de l’action militante, nous avons décidé de mettre en place des actions de communication comme le tour de France », commente Yannick Lopez des Enfants de Don Quichotte.
« Les conséquences en terme de coûts pour la société, notamment les retombées médicales et sanitaires dues aux conditions de mal-logement, sont énormes », s’indigne le fondateur du mouvement, Augustin Legrand, qui veut mettre en lumière l’argument financier dans la mise en œuvre toujours avortée d’une nouvelle politique du logement pourtant « réclamée par l’opinion publique ». Car ce ne sont aujourd’hui pas moins de 800 associations, qui œuvrent aux côtés des Don Quichottes pour essayer d’infléchir l’action des pouvoirs publics sur les mal-logés.

« Il y a deux ans et demi, candidat à la présidentielle, Nicolas Sarkozy avait affirmé que dans deux ans, il n’y aurait plus personne dehors. Or, trois mois plus tard, il a baissé le budget du logement de 10% », accuse le militant soulignant par ailleurs que « sur les 26 milliards d’euros du plan de relance décidé par le gouvernement, seul 1,8 milliard est destiné au logement ».
Jugeant « odieux » un gouvernement qui refuse de traiter l’urgence sociale, Augustin Legrand et l’équipe ont installé, lundi soir, une trentaine de tentes sur le Vieux-Port de la cité phocéenne où les sans-domicile ont pu partager un repas solidaire, des échanges et projections dont Enfants de Don Quichotte (Acte 1), diffusé hier soir, avant la levée du campement ce matin.
Ponctué de campements locaux provisoires et itinérants en attendant le campement solidaire du 15 mai, le tour de France, débuté le 16 mars, visite la plupart des poches du mal-logement avec une prochaine escale à Lyon.

Le profil des sans-domicile concerne toujours l’ensemble des classes sociales. La récente publication du Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a révélé que « les salariés de la classe moyenne dépensent environ 50% de leur salaire dans le logement », expose le militant, qui rencontre des sans-domicile de tous horizons sociaux.
Le 15 mai, c’est tout le réseau français des Don Quichottes qui se mobilisera. « Nous installerons nos tentes partout en France jusqu’à ce que nous soyons entendus », exhorte Augustin Legrand, décidé à ne pas bouger quelle que soit l’ampleur de la répression policière.

EMMANUELLE BARRET
25-03-2009

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0