La Provence.com - 2/10/2016

Urbanisme : les communes ont trois ans pour s’organiser

 

La concertation du PLU intercommunal démarre. En ligne de mire, 2020

Les conseils de territoires de la Métropole n’ont pas tout perdu. On pourrait même dire qu’ils ont gardé l’essentiel, c’est-à-dire l’urbanisme. "Grâce à l’amendement Gaudin", a rappelé Laure-Agnès Caradec. Hier après-midi, la vice-présidente de Marseille-Provence déléguée à l’urbanisme a donné le coup d’envoi de la concertation sur le futur Plan local d’urbanisme (PLU) intercommunal. Soit un document unique qui définira, pour les 18 communes de l’ex-MPM, les zones commerciales, d’habitation ou de production, les emprises pour les services publics ou encore les espaces naturels. Vaste chantier. Relevé par une certaine urgence : la loi oblige les intercos et communes à adopter leur PLUi d’ici au 1er janvier 2020.

"Pour les dix ans à venir"

Dans l’amphithéâtre de l’École de management EMD (3e), une centaine de personnes dont quelques maires (Éric Le Dissès pour Marignane, Roland Mouren pour Châteauneuf-les-Martigues, Danielle Milon pour Cassis) ont donc participé au premier rendez-vous participatif sur le PADD (Plan d’aménagement et de développement durable). "Il constituera notre philosophie pour les dix ans à venir", poursuivait l’élue.

Plusieurs techniciens sont donc venus présenter les enjeux économiques, démographiques et naturels du futur PLUi et les perspectives dressées par Marseille-Provence : accueil de 55 000 nouveaux habitants, création de 65 000 emplois et 58 000 logements d’ici à 2030, extension urbaine limitée à 40 hectares annuels... De cette réunion dense, on retiendra, par exemple, l’absolue nécessité d’intégrer, dans les trames urbaines, des solutions pour sortir du tout-voiture : ferroviaire, bus, parcs-relais... Dans les discours, aussi, la nécessité de déterminer des "centralités" dans la plupart des communes de Marseille-Provence. Sans oublier de "jongler" avec les autres documents et règlements applicables.

L’exercice est ardu, mais Marseille et son agglomération est en retard. Comme le rappelle Guy Teissier, président du conseil de territoire, Lille depuis 1976, Lyon et Bordeaux depuis dix ou quinze ans, se sont déjà dotés d’un PLU intercommunal. "On réfléchit en pensant au futur. Rien ne se décrète, mais il faut arriver à se projeter avec des lignes directrices", notait Laure-Agnès Caradec. Quant à imaginer un PLU pour tout le territoire ? Réponse de Cyril Blanc, directeur adjoint à l’urbanisme de la Métropole : "Il n’y aura pas, avant les dix ou quinze prochaines années, de règlement unique à l’échelle des 92 communes."


le calendrier du plan local d’urbanisme

Jusqu’à fin 2016 : concertation et diagnostic du PADD avec un débat en décembre. 2017 : zonage et règlement. Arrêt du projet en décembre 2017. 2018-mi-2019 : enquête publique et arrêt du PLU.

les prochaines réunions

Marseille : lundi 3 octobre à 17 h 30 à l’école de management EMD (rue Biaggi, 3e).

Septèmes-les-Vallons, Plan-de-Cuques et Allauch : mardi 4 octobre à 17 h 30 à l’espace Jean-Ferrat, 89, avenue du 8-Mai à Septèmes.

Marignane, Saint-Victoret, Gignac, Châteauneuf, Le Rove, Ensuès, Carry et Sausset : lundi 10 octobre à 17 h 30, salle Saint-Exupéry, 53, avenue Jean-Mermoz à Marignane. Gémenos, Carnoux, Roquefort-la-Bédoule, Cassis, Ceyreste et La Ciotat : mardi 11 octobre à 17 h 30, à l’espace Albert-Giraldi, avenue César-Baldaccini à Gémenos.

 

 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0