Localtis.com - 12/05/2015

Rapport Onzus 2014 : les indicateurs de relégation sont toujours à la hausse

Politique de la ville

Publié le lundi 11 mai 2015

Il n’y a pas plus d’espoir dans le rapport 2014 de l’Observatoire national des zones urbaines sensibles (Onzus), publié le 6 mai 2015 sur le site ville.gouv.fr, que dans les précédents. Les 4,4 millions de personnes qui vivaient l’année dernière dans les 751 ZUS de métropole sont plus pauvres que les autres, plus au chômage, plus en échec scolaire, plus malades, plus en insécurité...
D’année en année, le constat est le même. Et ce n’est pas seulement que les habitants des ZUS vont plus mal, c’est que ceux qui vont mieux quittent les lieux, et que ceux qui les remplacent vont moins bien. Un phénomène qui amène à parler de "relégation", de "ghettoïsation" et même parfois d’"apartheid"...
"Ce rapport confirme l’urgence qu’il y a d’agir plus vite et plus fort dans ces quartiers, en matière d’emploi, d’éducation, d’accès aux soins… ", a pour sa part déclaré Myriam El Khomri, secrétaire d’Etat à la Politique de la ville.

Quelques indicateurs parmi des centaines. Les données sont souvent de 2013, parfois plus anciennes.

Revenu et pauvreté

38,4% des habitants de ZUS vivent sous le seuil de pauvreté, contre 12,2% en moyenne en France métropolitaine.
21,7% des habitants en ZUS sont couverts par la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire), contre 7,2% en moyenne en France métropolitaine.
12.752 euros est le revenu annuel moyen par unité de consommation en ZUS, contre 23.712 euros dans les unités urbaines correspondantes et 22.739 euros en moyenne en France métropolitaine.
59% des ménages en ZUS sont non imposables, contre 37% des ménages de leurs agglomérations et 39% en France métropolitaine...

Emploi et activité

23,2% des actifs résidant en ZUS sont au chômage, contre 9,3% des actifs du reste de l’agglomération.
42,1% des actifs âgés de 15 à 24 ans résidant en ZUS sont au chômage, contre 22,6% des jeunes actifs du reste de l’agglomération .
47,3% des femmes habitant en ZUS sont inactives, contre 33% des femmes du reste de l’agglomération.
71,4% des personnes habitant en ZUS et disposant d’un diplôme supérieur au bac ont un emploi, contre 80,9% pour les personnes habitant les mêmes unités urbaines mais hors ZUS...

Scolarité au collège et au lycée

62,4% des élèves scolarisés en 6e en ZUS ont des parents appartenant à des catégories sociales "défavorisées", contre 42,4% pour les élèves scolarisés dans les autres établissements de l’agglomération.
75,5% des collégiens de ZUS obtiennent le diplôme national du brevet, contre 83,7% des collégiens de l’agglomération scolarisés hors ZUS.
27,1% des lycéens issus de collèges en ZUS s’orientent deux ans après la 3e vers une filière générale en 1re, contre 40,4% des lycéens issus de collèges hors ZUS de l’agglomération...

Etat de santé des adultes

59,4% des adultes résidant en ZUS se déclarent en "bonne" ou en "très bonne" santé, contre 65,6% des habitants hors ZUS.
27,6% des adultes résidant en ZUS ont renoncé à des soins dentaires au cours des 12 derniers mois, contre 18% des adultes de l’agglomération résidant hors ZUS.
70,1% des adultes résidant en ZUS disposent d’une complémentaire maladie privée, contre 88,2% des adultes de l’agglomération résidant hors ZUS...

Sécurité

25% des habitants des ZUS se sentent "souvent" ou "de temps en temps" en insécurité dans leur quartier, contre 14% des autres habitants des mêmes agglomérations.
40,1 faits d’atteintes aux biens pour 1.000 habitants sont enregistrés dans les ZUS, contre 47,5 pour 1.000 habitants dans le reste de la circonscription de sécurité publique (CSP).
13,5 faits d’atteintes aux personnes pour 1.000 habitants sont enregistrés dans les ZUS, contre 12,9 pour 1.000 habitants dans le reste de la circonscription de sécurité publique (CSP)...

Equipements sportifs

22 équipements sportifs sont comptabilisés pour 10.000 habitants des ZUS, contre 34 pour 10.000 habitants des mêmes unités urbaines mais hors ZUS.
18% des équipements sportifs sont des petits terrains de proximité en ZUS, contre 9% des équipements sportifs des mêmes unités urbaines mais hors ZUS
(plus de données dans notre article Dans les ZUS, manque d’équipements et contextes locaux entravent la pratique sportive du 18 novembre 2014)

Valérie Liquet

 Il n’y aura pas de rapport Onzus 2015
Le rapport 2014 de l’Onzus est le dernier du genre. L’année prochaine, l’outil d’observation sera l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV). Ses études ne porteront plus sur les 751 ZUS (qui n’existent plus depuis la loi Lamy du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine) mais sur les 1.500 quartiers prioritaires de la politique de la ville de métropole et d’outre-mer. Il "mesurera désormais l’évolution des inégalités et des écarts de développement au sein des unités urbaines, et évaluera les politiques publiques mises en place pour y répondre. Il lui reviendra d’exécuter, chaque année, un rapport détaillé sur l’évolution de la situation dans ces quartiers", a indiqué le ministère en charge de la ville. La loi prévoit également qu’il assure l’évaluation de la participation des habitants aux instances décisionnelles de la politique de la ville. Il aura également pour mission l’analyse spécifique des discriminations et des inégalités entre les femmes et les hommes.

V.L.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0