La Provence.com - 26/05/2012

Circulation à Marseille : annus horribilis ?

Jusqu’en décembre, les automobilistes vont devoir composer avec l’immense chantier qui ceinture le Vieux-Port.


Infographie Roger ABATE

Les automobilistes marseillais en font le constat quasi quotidien : la circulation dans l’hyper centre, aux abords du Vieux-Port, est devenue très difficile depuis le 5 mars, date du lancement des grands travaux destinés à rendre le site plus accessible aux… piétons (zoomer sur la carte). Des conditions de circulation qui mettent d’ailleurs les nerfs des conducteurs à rude épreuve en raison de l’importance des embouteillages qui se créent à certaines heures de la journée, mais aussi de "l’instabilité" des nuisances.

Les travaux se déplacent en effet au fur et à mesure de leur avancement, générant de nouveaux points durs et en libérant d’autres, ce qui oblige les automobilistes à recomposer en permanence leur itinéraire. Il leur faut alors déterminer presque au jour le jour le trajet le moins contraignant pour traverser cette partie de la ville.

Le plus grand nombre de transformations

"Les Marseillais doivent avoir à l’esprit une donnée importante, souligne un responsable de la communauté urbaine MPM en charge de ce vaste chantier. Cette année 2012 est celle au cours de laquelle la cité phocéenne va connaître le plus grand nombre de transformations, et les deux ou trois années qui viennent apporteront le plus de contraintes au centre-ville. La raison en est simple : compte tenu des exigences du calendrier, l’opération Vieux-Port devait impérativement être réalisée de la manière la plus concentrée dans le temps et donc la plus globalisée. Ce ne sera pas une annus horribilis comme certains voudraient le faire croire, mais plutôt une annus complexis.…" (Ndlr : une année tortueuse).

Ce même haut fonctionnaire de MPM relativise d’ailleurs l’importance des nuisances subies ainsi que le niveau d’implication des chantiers en cours : "L’essentiel des problèmes de circulation à Marseille n’est pas dû aux travaux autour du Vieux-Port mais aux problèmes d’infrastructures qui datent de plusieurs décennies et qui n’ont jamais été résolus, provoquant une véritable thrombose dans la ville. Il ne semble donc pas que la situation se soit particulièrement dégradée depuis le début de l’opération de semi-piétonnisation".

Quand s’ajoute la rénovation du tunnel...

Les automobilistes que nous avons interrogés ne sont pas de cet avis, d’autant que la situation peut très vite déraper et échapper à tout contrôle. C’est notamment le cas quand l’un des trois tunnels censés permettre d’éviter les affres de la circulation en surface, connaît lui-même une difficulté (travaux, incident technique, véhicule en panne, etc.). Ce fut, par exemple, le cas il y a deux semaines, quand le "tube" sous le Vieux-Port, habituellement fermé pour travaux à partir de 21 h, l’a été prématurément dès 20 h 15, prenant au piège tous ceux qui s’étaient déjà engagés sous le tunnel de La Major. Une pagaille d’autant plus retentissante que parmi les automobilistes (avec chauffeur…) bloqués ce soir-là, se trouvaient le sénateur-maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et le préfet des Bouches-du-Rhône, Hugues Parant.

MPM fournit une explication qui tient la route mais que les automobilistes concernés auront sans doute un peu de mal à entendre. "En marge du chantier de semi-piétonnisation, le tunnel Vieux-Port devait être entièrement rénové. Et comme il était impensable de le fermer totalement, même sur une courte période, pour accélérer le chantier, nous effectuons les travaux de nuit. Or ce soir-là, nous avons dû le fermer plus tôt afin de réaliser une opération particulière : la réfection du revêtement de la chaussée, sachant que le goudron doit être complètement sec avant de pouvoir rétablir la circulation. Si nous l’avions fermé à l’heure habituelle, il aurait donc fallu décaler sa réouverture d’une ou deux heures le lendemain matin. Et là, les gens auraient eu de bonnes raisons de se plaindre. D’autre part, ce type d’opération reste exceptionnel et ne se reproduira sans doute pas avant six mois".

Se pose dès lors la question de l’information des usagers en amont des points noirs, que la communauté urbaine dit vouloir mieux traiter. Comme elle se montre rassurante pour les semaines et les mois à venir : "Certes, les travaux créent des nuisances mais nous sommes actuellement au point le plus dur du chantier ; celui qui génère le maximum de contraintes. L’été sera plus fluide. Et dès la rentrée, les Marseillais constateront que la situation s’est améliorée".


Encore 7 mois de travaux

Jusqu’au mois de juillet, les travaux sur le quai de Rive Neuve vont se poursuivre côté mer ; la circulation des véhicules et le cheminement des piétons étant déplacés le long des immeubles. Sur le quai de la Fraternité, les voies affectées à la circulation automobile sont maintenues côté mer ; le cheminement des piétons s’effectuant, là aussi, le long des bâtiments, de part et d’autre des voies. Quant au quai du Port, les travaux continuent de se dérouler entre les jardinières existantes et le bord du quai ; la circulation des véhicules étant déplacée sur le quai, côté mer.

À partir du mois de juillet, les voies de circulation définitives seront mises en service sur le quai de Rive Neuve tandis que les travaux se poursuivront au niveau du trottoir, le long des façades des immeubles, permettant la réouverture des terrasses des hôtels, cafés et restaurants au fur et à mesure de leur avancement. Au quai de la Fraternité, la circulation basculera en partie du côté des bâtiments, sur la voie définitive, ce qui permettra de poursuivre les travaux le long du plan d’eau et préparer ainsi la construction de la fameuse ombrière.

À partir du mois de septembre et jusqu’en décembre, sont programmés le basculement de la circulation sur la voie définitive du quai du Port et l’achèvement des travaux sur les quais de Rive Neuve et de la Fraternité. Il faut savoir que durant ces trois phases, MPM a fait en sorte que puissent être maintenues en permanence deux voies de circulation sur les quais de Rive Neuve et du Port, et quatre voies sur le quai de la Fraternité.

Philippe GALLINI

Publié le jeudi 24 mai 2012 à 18H49

 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0