Info-Economique.com - 16/11/2010

MARSEILLE. La Ville revoit son arsenal d’intervention immobilière dans le centre ville

 La ville de Marseille a décidé de réorienter sa stratégie d’intervention immobilière dans le centre ville. Désormais pilotée par la Soleam, la Spla sœur jumelle de Marseille aménagement, la SEM qui avait jusqu’à présent la responsabilité du dossier, cette nouvelle politique affiche des ambitions à long terme. D’ici 2021, il s’agit en effet de produire 1 500 logements neufs (accession, logements étudiants et HLM), de réhabiliter 2 000 logements du parc privé et de réaliser 20 000 m2 d’équipements et locaux d’activité. Ces objectifs se déclinent sur un périmètre de 1 000 ha qui va de Saint-Mauront à Castellane, englobant les secteurs clefs d’Euroméditerranée et de la ZUS Centre-ville, récemment conventionnée par l’Anru. Au total, le territoire englobe 26 quartiers dans lesquels la Ville a repéré "35 pôles de projet", des friches ou des îlots d’habitat vétuste qui regroupent 3 400 immeubles, soit un potentiel de 16 000 logements. Dans le lot, on trouve de nombreux immeubles restés en souffrance dans les périmètres de restauration immobilière (PRI) pilotés jusqu’à la fin 2009 par Marseille aménagement.
 
L’opération concerne aussi le ravalement des façades de 700 immeubles situés sur "les axes emblématiques" de l’hyper centre, le long de la Canebière et des boulevards d’Athènes et Garibaldi (Ier). Le plan prévoit par ailleurs la requalification de 15 000 m2 d’espaces publics, selon une démarche privilégiant "les modes de déplacements doux et la mise en valeur du patrimoine", notamment dans les secteurs couverts par les ZPPAUP (Zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager). Dans la délibération votée le 25 octobre, la municipalité précise que cette intervention devra "respecter" les prescriptions du "plan guide" mis en place par les urbanistes chargés du projet de semi-piétonisation du Vieux-Port.
 
Le devis de cette opération s’annonce salé puisqu’une première estimation laisse apparaître un coût global de 220 M€ sur dix ans, soit une dépense annuelle de 22 millions. Cette somme sera financée principalement par les cessions des immeubles et des droits à bâtir, la Ville s’engageant à couvrir le déficit. L’ensemble de la procédure sera supervisé par un comité de pilotage composé de représentants de la municipalité, de la communauté urbaine et des maires socialistes des deux secteurs concernés (Ier et VIIe et II et IIIe arr.), Patrick Mennucci et Lisette Narducci.
 
Accéder au site d’Info Economique.com
 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0