La Provence - 21/12/2010

Logement social : Marseille globalement parmi les bons élèves

Dans une étude, parue dans Libération, la cité phocéenne est très loin du bonnet d’âne
La cité des Créneaux (15e) est au coeur d’une rénovation. Mais le logement social reste une préoccupation.
 


Marseille construit-elle suffisamment de logements sociaux ? Autrement dit, respecte-t-elle la loi SRU qui oblige les communes (de plus de 3500 habitants) à proposer 20% de logements aux moins riches. Dans une étude, parue dans Libération, notre ville est très loin du bonnet d’âne, St-Maur-des-Fossées (Val-de-Mar) ou, plus proche d’ici, du deuxième cancre Le Cannet.
 
Deux villes qui offrent respectivement 6,5% et 7,1% de logements sociaux mais qui, surtout, n’en ont construit que 8% et 7,1% par rapport aux objectifs 2002-2009. Le quota ici est bien plus élevé : 19,2% de logements sociaux et... 444% réalisés par rapport aux objectifs. Autre information : Marseille a plus bâti que Paris (136%), Lyon (428%), Aix (362%) et Marignane (32%) autre mauvais élève. À l’arrivée, Marseille fait mieux qu’une quarantaine de villes. Voilà pour les chiffres bruts.
 
Reste la lecture qu’on peut en faire. Et qui est différente selon la famille politique à laquelle on appartient. Pour Samia Ghali, vice-président de la Communauté urbaine, déléguée au Logement social : "Le quota dépasse les 19%sauf que la loi oblige la commune à créer 20% de logements sociaux par arrondissement. Ce qui est loin d’être le cas. Dans le détail, en 2010, il y a eu 0% de logement social dans le 8e arr. Pourtant, il y a 36000demandes à Marseille où 80% de la population est éligible au logement social. Et qu’on ne me parle pas de manque de foncier. Du logement social, on peut en faire parto ut. Mais le maire ne veut rien entendre ."
 
De son côté, Valérie Boyer, adjointe au maire, chargée du Grand projet de Ville, n’est évidemment pas de cet avis : "Aucun quota n’est imposé même s’il est vrai qu’il faut respecter un équilibre. Notre politique est de rénover le parc immobilier et de promouvoir un parcours résidentiel. On fait en sorte que ceux qui vivent dans des logements sociaux puissent accéder à la propriété. Mais c’est difficile. Il y a très peu de rotation dans le logement social parce qu’on manque d’offre dans la propriété moyenne gamme. Mais notre ambition reste de loger tous les Marseillais."
Jean-Jacques FIORITO
 
 
Publié le mardi 21 décembre 2010 à 07H41

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0