20 minutes - 10/07/2008

La loi Dalo reste dans la marge

 

Le Droit au logement opposable est encore dans ses cartons. Depuis six mois, près de 1 500 recours pour bénéficier du Dalo ont été déposés devant une commission de médiation dans les Bouches-du-Rhône. Pour le moment, 274 ont reçu une décision favorable pour accéder à un logement HLM. Des chiffres dérisoires pour le département, qui compterait au total 110 000 ménages mal-logés, 5 000 familles expulsées par an et près de 2 000 familles dans des centres d’hébergement, d’après la Fondation Abbé-Pierre et ses partenaires.

Ce décalage pourrait s’expliquer par un manque d’information sur la procédure et l’absence d’accompagnement pour la constitution du dossier. « Aucune aide financière de l’Etat ou des collectivités publiques n’a été allouée pour l’accompagnement social du Dalo », rappelle Fathi Bouaroua, directeur régional de la Fondation Abbé-Pierre.Toutes les communes ne sont pas non plus logées à la même enseigne, puisque les dossiers du département doivent impérativement être déposés à Marseille. S’ajoute l’absence de lien entre les actions des associations et le monde juridique qui exécute la loi. C’est pourquoi des rencontres et formations entre la Fondation Abbé-Pierre, le barreau de Marseille et le conseil départemental d’accès au droit devraient être mises en place dès septembre pour que la loi soit appliquée. A partir du mois de décembre, les ménages jugés prioritaires et qui n’ont pas de logement six mois après la décision de la commission pourront assigner l’Etat au titre du Dalo.
 

Julie Verdier - ©2008 20 minutes

20 Minutes, éditions du 10/07/2008 - 07h17

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0