La Marseillaise - 21/11/2010

La République mise aux enchères

Un centre ville pour tous a convié les citoyens à protester contre l’incurie des pouvoirs publics en matière d’habitat social. Et contre la non tenue de leurs engagements.
 
Trois quartiers visités par surprise. Un samedi pluvieux, sans faire exprès, et très révélateur des oublis des propriétaires quant aux conditions de vie dont ils font payer le prix fort à leurs locataires. Trois quartiers -Camille Pelletan, la rue de la République, Noailles -, « ce centre ville que les autorités négligent ou vendent au plus offrant » . Pour Noureddine Abouakil, porte-parole de l’association Un centre ville pour tous, ce rendez-vous donné au citoyens a pour but « d’alerter sur un certain nombre de situations intolérables. L’abandon de la réhabilitation des logements, les oublis flagrants d’entretien des immeubles » qui font que les auréoles d’humidité fleurissent sur les plafonds.
« Nous avons vu de près ce que vivent les gens habitant des logements dont on leur avait pourtant promis qu’ils seraient réhabilités, dit Antoine Richard, du bureau de l’association. La détresse de familles entières qui ne savent plus vers qui se tourner. » De ces promesses, aucune n’a été tenue. La rue de la République aurait- elle donc été cédée aux frères Lehman et à leur cousin Atemi ?
 
Une ville aux mains des affairistes
 
« Depuis plus de cinq ans, poursuit Antoine Richard, nous suivons l’évolution de cette situation. L’éjection progressive de petits commerçants et de citoyens aux conditions de plus en plus précaires. Résultat d’une rénovation confiée sans contrepartie à des sociétés financières qui a permis à de gros investisseurs de faire des plus values considérables avec un résultat fort contestable au regard des objectifs annoncés. » Habitants expulsés sans propositions décentes de relogement. Où sont donc les belles promesses des pouvoirs publics ?
D’autres grandes villes ont inauguré, avant Marseille, ce type de stratégie. Se débarrasser de tous les indésirables pour que les affaires puissent se conclure en toute discrétion. Paris vidé de ses forces vives, pour faire de la capitale une cité d’affaires, voilà un bon modèle pour une ville qui se priverait progressivement de toute activité industrielle au profit d’un développement basé principalement sur le tourisme.
La rue de la République n’est pas le seul exemple des spéculations en cours. Tout le centre ville est aussi sous le feu des projecteurs. Sans concertation aucune des citoyens, à qui cette ville, décidément, semble ne plus appartenir.
Associations, habitants et élus ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur cette véritable atteinte aux droits de de l’Homme qu’est le déni à un logement décent.
Au delà de la rue du même nom, cela signifie que ce sont les idéaux mêmes de la République qui sont vendus aux enchères.
 
GERARD LANUX
 
L’appel à la résistance
 
La voix des citoyens, leur engagement pour créer leur propre cadre de vie, c’est cela qui façonnera le nouveau visage de Marseille. L’association Un centre ville pour tous appelle tous les habitants de la cité phocéenne, toutes les associations et mouvements de défense des droits de l’homme et de l’environnement, de l’action sociale culturelle et éducative à une « mise en commun des actions de résistance et des innovations citoyennes » pour s’opposer à cette mise en tutelle du centre ville par les affairistes de tout poil.
Les élus et responsables politiques sont aussi invités à opérer « une évaluation objective des promesses et engagements publics ». Et notamment en matière de « lutte contre les logements indignes et pour du logement social pour les personnes les plus défavorisées ».
C’est le sens de la pétition que l’association met à l’approbation de tous pour exiger « la stricte application des lois ou décrets concernant les habitants et usagers du centre ville de Marseille ».
Plus encore, c’est un véritable appel à la résistance auquel sont appelés fonctionnaires et techniciens pour œuvrer à « à la constitution de contacts et de résolutions de conflits entre les citoyens et l’administration ».
Cet appel est aussi celui de Christian Pellicani, conseiller municipal, désireux de « contrer une politique des autorités de la cité, tout entière, centrée sur l’exclusion et résolument tournée vers le détournement des espaces dédiés au citoyens vers les seuls appétits des financiers ».
G.L
 
 
La pétition peut être envoyée sur la site de Un centre ville pour tous : www.centreville pourtous. asso.fr
 
 
Focus :
  • L’appel à la résistance.
  • A savoir :
    • 10 ans d’actions dans les quartiers du centre ville...
    • Du côté de Noailles.
 
Voir la Marseillaise du 21 novembre 2010

Et aussi

4/05/2014
Non-mise en oeuvre de la délibération municipale de février 2008 concernant la production de logements sociaux pour les vieux travailleurs immigrés, premières victimes de la ¨reconquête¨ du centre-ville.(Analyse et suivi)

13/01/2016
Opération de la rue de la République...onze ans après...toujours inachevée...(Communiqué)

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

10/07/2017
Appel commun des associations pour une concertation démocratique sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal « Le PLUi, un enjeu pour tous les citoyens de la Métropole »()

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

3/12/2015
"Rue de la République : où en est-on ?"(Compte-rendu de réunion du RV CVPT)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

9/05/2016
Atelier sur les opérations d’aménagement et la production de maisons individuelles : comment construire autrement ?(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2014(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0