19/01/2014

Rencontre Pensons Le Matin sur "Marseille capitale de la culture européenne 1940 – 1942", le samedi 25 janvier à 9h 30 aux Grandes tables de la Friche La Belle de Mai - 13006 Marseille

 Une densité extraordinaire de créativité sous la menace de l’extermination

Nous souhaitons évoquer une capitale européenne de la culture bien différente de celle labellisée par l’Union Européenne. Au début des années 1940, Marseille, situé dans la zone non-occupée, sous le régime de Vichy, était devenu le dernier port libre offrant un espoir d’échappatoire à la folie nazie.

Parmi les nombreux réfugiés, des artistes, des écrivains, des musiciens, des philosophes... Malgré une situation terriblement précaire et un danger permanent, ils n’ont pas cessé de créer. Ils ont produit des œuvres dans des lieux qui, a priori, n’étaient absolument pas dédiés à l’art (le camps des Milles, des chambres d’hôtel, des salles d‘attente...). Ils ont également trouvé refuge à la villa Air-Bel (sous la protection du journaliste américain Varian Fry) et dans le Château de la comtesse et mécène Lily Pastré.

Comment ce moment historique est-il aujourd’hui intégré ou non aux "récits" de la ville ? 

Introduction et remise en contexte d’Alain Paire. Christian de Leusse dressera un portrait sensible de Josef Nadjari, membre de la coopérative "Les croques fruits“ (1940-1942) et artiste peintre. Présentation avec Alain Moreau du livre Mémoire du camp des Milles 1939-1942 du photographe Yves Jeanmougin. Catherine Ricoul et Natalie Meissner feront un retour sur leur balade urbaine dans le centre de Marseille sur les traces du roman Transit d’Anna Seghers.

 

 

 



Vie de l'Association

Autres actualités


Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0