La Provence.com - 19/05/2011

Marseille : l’état d’urgence pour le logement


Quand un Marseillais interpelle un élu local, ce n’est pas pour lui parler de politique, ni d’aménagement, ni même d’insécurité ou de la propreté de sa rue. "Huit fois sur dix, c’est pour demander un logement", constate Samia Ghali, sénatrice-maire PS des 15e et 16e arr., et vice-présidente de MPM déléguée au logement social, qui ne peut"plus faire un pas" sans être harcelée par ses administrés. Qu’ils soient de droite ou de gauche, tous les élus le confirment : Avant même le chômage, le problème du logement est devenu la préoccupation numéro un des Marseillais.


D’où ces "États généraux" convoqués hier au siège de Marseille Provence Métropole. Pour la première fois en France, tous les acteurs du logement réfléchissent ensemble à "une politique communautaire de l’habitat" pour MPM, où 80 à 100 000 habitants supplémentaires sont attendus d’ici 20 ans. 37 000 demandes de HLM Particulièrement préoccupante, la question du logement social.


Deux chiffres pour en donner la mesure : 80 % des Marseillais sont éligibles à une HLM (60 % des habitants de MPM) en raison de leurs faibles revenus, alors qu’on enregistre à Marseille 37 000 demandes en attente sur les listes des bailleurs sociaux ... Avec 19,22 % de logement sociaux (soit 72 826 HLM), la cité phocéenne a beau friser le taux de 20 % imposé par la loi SRU, la pénurie d’aggrave :"faute de terrains disponibles, on n’arrive pas à suivre le programme de démolition-reconstuction de l’Anru", résume Samia Ghali.


Résultat : "On démolit plus qu’on ne construit. Actuellement 850 logements sociaux détruits n’ont pas été remplacés. Et si les cités des Flamands et de la Savine doivent être démolies à cause de la présence d’amiante, ce seront 2 500 appartements qu’il faudra reconstruire". Sachant que les fonds d’État non dépensés avant 2013 seront perdus, il y a urgence à trouver des terrains. "Ceux de l’État par exemple, qui dispose de nombreuses réserves", suggère Samia Ghali. Mais le foncier n’est pas tout. "Dans les 9e et 10 e arr., on a des terrains, on construit du logement social, mais on arrive au point de rupture car les collectivités ne suivent pas pour financer les équipements ", explique Lionel Royer-Perrault, député suppléant du maire de secteur UMP Guy Teissier.


La situation est encore plus tendue dans les 13-14e : un secteur en plein boom démographique qui manque d’écoles, de crèches, de transports. Et même quand les équipements sont là, certains élus de secteur (et de nombreuses communes autour de Marseille) rechignent à construire des HLM. En témoignent les écarts entre les différents arrondissements : de 42 % de logement social dans le 16e, à 7,2 % dans le 8e ! Un déséquilibre que la loi Boutin oblige désormais à corriger, en exigeant une "mixité sociale à l’arrondissement".


"Tous les secteurs ont besoin de logements sociaux et faire des HLM sur son secteur ne fait pas perdre les élections", ironise Samia Ghali, qui réclame à l’État un "plan Marshall pour le logement à Marseille" et appelle les collectivités à "dépasser les clivages politiques". En attendant, les élus locaux continueront à gérer la pénurie. Avec les dérives que cela peut entraîner. Car que deviennent toutes les demandes de logements qui s’entassent dans les tiroirs des édiles ? "80 % des attributions de HLM se font sur recommandation d’un membre des commissions", confie un conseiller municipal. Certains diront que c’est du clientélisme. D’autres estiment simplement qu’ils "rendent service".


Sophie MANELLI


Focus (voir la Provence du 10 mai 2011) :

  • Pourcentage des logements sociaux
  • Le commentaire d’Arlette Fructus
  • De plus en plus de Marseillais se cramponnent à leur habitation


Publié le mercredi 11 mai 2011 à 10H34

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0