Localtis.info - 23/03/2009

Une mission pour anticiper les conséquences du vieillissement sur l’habitat

Logement

Inaugurant, le 20 mars, le Salon de l’immobilier, Christine Boutin a annoncé le lancement d’une mission sur la prise en compte du vieillissement dans les politiques du logement. L’objectif sera plus précisément d’"explorer les pistes innovantes qui permettront d’adapter le logement aux évolutions démographiques". La ministre du Logement a confié cette mission à Muriel Boulmier, qui est particulièrement qualifiée pour la mener à bien. Elle est en effet présidente du groupe de travail "Changement démographique et vieillissement" à la Fédération européenne du logement social, qui représente environ 10 millions de logements sociaux à travers le vieux continent. Membre du comité exécutif de l’Union sociale pour l’habitat (USH), elle est également directrice générale de Ciliopée - "une PME d’habitat social reconnue pour ses innovations en matière intergénérationnelles et énergétiques", selon le communiqué du ministère - et vice-présidente du conseil économique et social de la région Aquitaine. Le rapport, dont les conclusions devront être remises à la fin du mois de juin, abordera notamment la question du logement face à des enjeux comme l’autonomie, le maintien à domicile ou l’accès aux services. Dans le cadre de sa mission, Muriel Boulmier mènera une concertation avec l’ensemble des "acteurs du logement abordable, qu’ils soient publics ou privés".
Si les évolutions démographiques et les conséquences du vieillissement en termes de dépendance font l’objet de nombreuses études et scénarios alternatifs, la question des conséquences sur le logement est jusqu’alors beaucoup moins explorée. Cette mission sur les enjeux démographiques du logement intervient cependant juste après la parution de quelques études ou rapports qui abordent également le sujet sous différents angles. L’Insee vient ainsi de publier une étude sur "Le patrimoine économique national de 1978 à 2007". Celle-ci montre que la valeur nette du patrimoine des Français a été multipliée par deux au cours de cette période, principalement grâce au logement (augmentation parallèle du nombre de propriétaires et de la valeur des logements). Affichant le plus fort taux de propriétaires, les personnes âgées ont tout particulièrement bénéficié de cette évolution. Il s’agit toutefois là d’une tendance générale qui cache des écarts individuels importants. Tout en reconnaissant l’amélioration globale du niveau de vie des personnes âgées, le récent rapport 2009 de la Fondation Abbé-Pierre sur le mal-logement met en lumière un phénomène peu exploré : les conditions de logement très précaires de certaines personnes âgées, qui seraient largement sous-estimées (voir notre article ci-contre). Enfin, le Conseil économique et social vient d’adopter un avis intitulé "Seniors et cité" (voir notre article ci-contre). Il y recommande notamment d’inciter les collectivités territoriales - et plus particulièrement les communes et les intercommunalités - à mieux prendre en compte les enjeux liés à l’augmentation du nombre de seniors et appelle à l’intégration de la dimension intergénérationnelle dans l’urbanisme et dans le logement.

 

Jean-Noël Escudié / PCA

publié le 23 mars 2009

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0