La Provence.com - 9/11/2015

Marseille : le "oui mais" de la mairie face à la semi-piétonnisation de Noailles

Et si on réaménageait plusieurs rues de Noailles pour les rendre semi-piétonnes à Marseille ?

C’est ce que demande un collectif d’habitants, qui a lancé il y a un mois une pétition en ligne sur ce thème, recueillant plus de 450 signatures. Citant l’exemple de ce qui a été réalisé dans le bas de la rue d’Aubagne ou dans la rue de l’Arc, le collectif suggère à travers une lettre ouverte aux élus de secteur et de la communauté urbaine, "la mise en plateau unique des rues Pollak (comme cela a déjà été voté à l’unanimité en conseil d’arrondissement lors de la précédente mandature), Papere, de l’Académie, Rouvière et d’Aubagne."

Une requête que Sabine Bernasconi, maire LR du 1er secteur accueille plutôt favorablement : "Depuis un an et demi, nous procédons à des visites hebdomadaires à Noailles, avec les services de police, d’hygiène, de propreté..., dans le but de reprendre en main un territoire plein de potentiel mais qui était jusqu’ici particulièrement désordonné, explique-t-elle. Nous avons assaini le quartier, fait partir les vendeurs à la sauvette, nous mettons l’accent sur la sécurité et la propreté, mais ce dernier point ne nous satisfait pas encore."

Et c’est même celui qui va se heurter avec le souhait de réaménager en plateau certaines rues de Noailles. "Je m’apprêtais, comme les habitants nous l’ont fait savoir à travers les réunions de concertation que nous avons organisées mais aussi par le biais de pétition, à requalifier des voies. J’ai même demandé à la communauté urbaine MPM d’en étudier la faisabilité..."

"Une rue en plateau ne pouvant accueillir de containers, une solution devra être trouvée"

Jusqu’à ce que Monique Cordier, en charge de la propreté à MPM l’interpelle sur le problème des containers dans les rues en plateau. "Un tel aménagement implique la suppression des trottoirs et places de stationnement, et par conséquent des containers, qu’on est contraints de mettre ailleurs", ajoute Sabine Bernasconi. Or à Noailles, "il y a des places où il y a déjà trop de containers, une dizaine rien que sur les Halles Delacroix." Il faudrait pouvoir entreposer ces poubelles dans un local, "mais l’expérience menée sur le cours d’Estienne-d’Orves a démontré que cette solution n’était pas fonctionnelle du tout", poursuit la maire qui doit rencontrer Monique Cordier cette semaine pour faire avancer ce dossier propreté.

Pas question pour autant de repousser l’aménagement de Noailles aux calendes grecques : "Je ne peux pas investir tout le budget de la mairie de secteur uniquement dans Noailles, mais il reste un quartier prioritaire, insiste la maire des 1er et 7e arrondissements. À moins que les habitants préfèrent que nous intervenions sur une autre auparavant, j’ai ainsi programmé pour 2016 la semi-piétonnisation de la rue Rodolphe-Pollak."

Un "signal fort" que l’élue entend ainsi envoyer aux habitants qui s’impatientent de voir leur quartier évoluer.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0