La Provence - 7/01/2008

Coup de pouce pour les Docks, République et Grand Littoral

 

800 millions d’euros investis en trois jours par les nouveaux propriétaires de ces programmes commerciaux

385 millions d’euros pour Grand littoral, 210 millions d’euros pour les Docks de la Joliette et 200millions pour la rue de la République. En tout, près de 800 millions d’euros ont été investis à Marseille en trois jours, juste avant les fêtes. Avec, à chaque fois, plusieurs géants de la finance mondiale intéressés pour chacune des opérations.

Pour les vendeurs, cette avalanche de cadeaux de Noël confirme les précédents, faisant, depuis quelques années, de Marseille une nouvelle place forte pour les investissements immobiliers : Euromed center (300 millions d’euros), tour CMA-CGM (180 M), tour Icade, tour Jean Nouvel... Pour autant, ces investissements "que nous suivrons attentivement", promet Renaud Muselier, 1er adjoint au maire UMP, sont-ils effectués par des "partenaires dormants" ou de réels développeurs ?

"Nous ferons en sorte qu’ils soient des développeurs", confirme l’élu.Et de conclure : "Il faut se rappeler qu’il y à dix ans, aucun investisseur, même marseillais, ne s’engageait dans de telles opérations." "Ce ne sont pas des opérations de spéculation pure et dure mais des gens qui ont la volonté de valoriser leur patrimoine, assure pour sa part Jean-Claude Gondard, secrétaire général de la Ville. Et de telles signatures financières redorent encore plus l’image de Marseille. Ces changements de propriétaires ne nous font pas peur ; au contraire, ils vont permettre de réaliser de nouveaux développements pour ces ensembles."

Grand littoral Corio, foncière d’origine néerlandaise, s’est donc offert Grand Littoral pour 385 millions d’euros. "Nous avons une opinion positive sur cette région, explique Frédéric Fontaine, PDG de Corio France et sur son évolution." Et de préciser : "Si nous investissons sur de très longues périodes, nous ne nous contentons pas de gérer nos biens mais de les développer sans cesse." Alors, peut-on imaginer un nouveau cinéma dans la zone ou alors l’aménagement des trois plates-formes appartenant à Eiffage ?

"Nous avons des projets dans nos cartons et allons en parler aux autorités locales prochainement. Mais effectivement, nous sommes favorables, par exemple, à ce que toutes les réalisations prévues dans la zone d’aménagement concertée préalable soient réalisées car le centre est loin d’avoir atteint son potentiel. A condition que techniquement cela puisse se faire.".

Souvenez-vous : la Zac prévoyait un cinéma bien sûr (glissant vers la mer, il avait été rasé), mais aussi un parc de loisirs et un parc animalier. Autre absence significative : celle d’une enseigne de culture loisirs. "Les équipes présentes y ont déjà travaillé et nous y travaillerons", promet Frédéric Fontaine. Grand Littoral affiche une fréquentation en hausse de 2% en 2007, avec 13,3 millions de visiteurs.

Avec ce changement de propriétaires, la direction du centre commercial, représentée par Alain Pinatel, devrait avoir de nouveau les moyens d’attirer une autre clientèle. Rue de la république Vite mais mieux. Tel est l’objectif d’Atemi, le promoteur et nouveau propriétaire, avec l’aide de la banque "Lehman et Brothers", de "Marseille République", de ces 600 logements et 50000 m² de surfaces commerciales rachetés à Lone Star 180 millions d’euros.

"Nous n’allons pas changer l’équipe et tout recommencer, explique Olivier Dubois, directeur général de la branche management d’Artemi et les dirigeants qui veulent rester pourront le faire. Mais nous avons déjà des idées précises, notamment en matière de logements avec une intention de faire du plus haut de gamme que ce qui était prévu, à l’image de l’immeuble Le Quai à la Joliette. Bien évidemment, tous les engagements déjà pris seront respectés."

Au rayon commerce, Olivier Dubois envisage un positionnement également haut de gamme et même de luxe "pour donner à cette rue hausmanienne le lustre qu’elle aurait déjà dû avoir depuis le début." Selon le promoteur, tout pourrait être achevé dans les deux ans, bien avant l’arrivée des Terrasses du port à la Joliette.

Par Florent Provansal ( fprovansal@laprovence-presse.fr )

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0