Localtis - 1er/07/2009

Malgré une production en hausse de 23%, les HLM s’inquiètent des financements futurs

Logement


A l’occasion d’une conférence de presse, le 30 juin, Thierry Repentin, sénateur de la Savoie et président de l’Union sociale pour l’habitat (USH) - qui regroupe 800 organismes HLM et 4,2 millions de logements sociaux -, a tiré "la sonnette d’alarme" sur le financement du secteur. L’inquiétude de l’USH peut sembler paradoxale : alors que l’immobilier traverse une crise sévère (voir notre article ci-contre du 17 juin 2009), le nombre de nouveaux logements sociaux financés est passé de 68.623 en 2007 à 74.500 en 2008 (+8,6%) et devrait atteindre 91.500 en 2009 (+22,8%). Sur ces totaux - et dans le cadre du plan de relance de l’économie française -, 5.000 logements ont été acquis en Vefa (vente en l’état futur d’achèvement) en 2008 et environ 8.000 devraient l’être en 2009. Thierry Repentin a néanmoins indiqué que "nous ne serons pas en mesure d’atteindre les objectifs de production" fixés par le plan de relance, soit une production annuelle de 132.000 logements. L’USH s’alarme de la tendance à la réduction des aides à la pierre, momentanément masquée par les crédits exceptionnels liés à la relance. Selon le président de l’USH, "la préférence prononcée du gouvernement actuel pour les aides fiscales avec peu ou pas de contreparties sociales pèse très lourd dans le budget de la nation et se fait au détriment de la constitution d’un patrimoine social pérenne". La crainte est, dès lors, que "le projet de budget pour 2010 soit plus dramatique encore que la chute de près de 30% des aides à la pierre dans la loi de finances 2009 par rapport à 2008".
L’USH s’inquiète également des conditions de la remise à niveau énergétique de 800.000 logements sociaux à l’horizon 2020 (dont 100.000 dès 2009-2010). L’association estime en effet que "sans une enveloppe supplémentaire de 1,5 milliard d’euros, les opérations déjà conventionnées avec l’Anru ne pourront être menées à leur terme de façon satisfaisante, faute de financement". L’USH demande aussi la mise en préparation, dès à présent, d’une "Anru 2, post 2013".
Au cours de la conférence de presse, Thierry Repentin a également livré d’autres informations. Ainsi, l’USH a lancé la réalisation d’une étude d’image sur "la place des HLM dans la société française". Après la campagne télévisée des offices publics de l’habitat - le nouveau nom des offices HLM - en janvier 2009, l’objectif de cette étude, dont les résultats devraient être présentés au congrès de l’USH en septembre 2009, est de servir de base à de nouvelles actions pour améliorer l’image du logement social. Cette étude se doublera d’un audit interne en vue de simplifier et d’améliorer les structures du mouvement HLM. Thierry Repentin a indiqué par ailleurs que le prochain congrès de l’USH, organisé du 15 au 17 septembre à Toulouse, portait sur un thème très lié à l’actualité : "Les enseignements de la crise pour la politique du logement". Autres chantiers annoncés : l’avancement du dossier du "fichier unique de la demande à l’échelle d’un bassin de vie", la volonté affichée de "réinvestir le champ de la recherche et développement" en matière de maîtrise des coûts de construction et d’énergies renouvelables et, enfin, le lancement à la rentrée prochaine d’une "Ecole de l’accession sociale", en partenariat avec la Caisse des Dépôts.

 

Jean-Noël Escudié / PCA
publié le 01 juillet 2009
 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0