La Provence.com - 25/02/2013

Marseille : handicap, la ville reste à la traîne

Publié le mercredi 20 février 2013 à 12H48

Le 4e baromètre sur l’accessibilité met la cité phocéenne en 83e position des communes françaises. Pas moins de treize places perdues en un an
Il y a deux ans, Hamed nous avait montré in situ la galère des personnes handicapées. Peu de choses ont changé depuis...

Trois fois championne, Nantes s’est cette année fait griller la priorité par Grenoble : c’est désormais dans la cité dauphinoise que les personnes handicapées vivent le mieux. Le 4e baromètre de l’accessibilité établi par l’Association des paralysés de France (APF) lui a décerné un 18,4/20.

Et Marseille ? "Marseille progresse, mais moins vite que les autres villes françaises", qui ont réalisé des efforts conséquents pour respecter les obligations légales qu’implique la loi du 11 février 2005.

La "politique locale volontariste" sauve la ville

Avec un 10,7/20, la cité phocéenne fait certes mieux qu’en 2011 (avec un petit 10,3) mais reste bel et bien "en queue de peloton". Elle est désormais 83e ville française pour l’accessibilité de ses bâtiments publics, de ses commerces, de ses équipements médicaux, de ses transports, etc. À égalité avec Nîmes ou Guerret, dans la Creuse... Ce sont treize places perdues en un an !

Dans ce classement national, Marseille obtient 9/21 dans la catégorie "cadre de vie adapté", 9,2/20 pour les "équipements municipaux accessibles". Seul la sauve son 15/20 en matière de "politique locale volontariste". Un bon point cela dit à tempérer : la plupart des villes françaises décrochant des 18 ou 21/21...

Plus de 8 000 personnes, atteintes de handicap

"Le New York Times a élu Marseille deuxième ville du monde à visiter en 2013, il est certain que l’accessibilité n’a pas été prise en compte dans l’élaboration de ce classement", regrette David Laboucarié, chargé de mission à l’APF. Qui constate : "Les politiques volontaristes ne sont ni de droite ni de gauche, car on observe que dans les Bouches-du-Rhône, les villes les mieux notées sont Arles, Les Pennes-Mirabeau, Aix et Aubagne."

Dans ce classement départemental, Marseille est 14e des villes de plus de 10 000 habitants, mais avec une note de... 9,67/20. Même pas la moyenne, ça fait mal. "L’APF n’est pas là pour taper sur les doigts", précise pourtant David Laboucarié mais pour "combattre l’immobilisme" et rappeler que la question de l’accessibilité est "non négociable" puisqu’inscrite dans la loi.

10 % de la population française, donc, à Marseille, plus de 8 000 personnes, sont atteintes de handicap. "Et au-delà, poursuit David Laboucarié, quand on parle d’accessibilité, on pense aussi aux poussettes, aux personnes âgées, aux gens avec des béquilles... C’est une façon d’inclure ou d’exclure les gens dans une société, tout simplement."

Les transports, toujours en rade

Monter dans un bus ou un métro à Marseille, si vous vous déplacez difficilement ? Mission impossible. "Sur 77 lignes de bus, observe l’APF, seules deux (la 83 et la 19) sont à peu près accessibles." La RTM avait promis de mettre la 30, la 49 et la 52 en conformité pour Marseille 2013 : "Nous n’avons aucune nouvelle de ces lignes", insiste l’association. Dans le métro, bien qu’accessibles, les nouvelles stations comme la Fourragère restent inutiles : une fois sur le quai, il est impossible à un fauteuil de monter à bord.

La RTM devra d’abord changer toutes ses rames... Cette année, l’APF dénonce aussi les couacs du service de substitution -obligatoire- Mobi Métropole, qui permet aux personnes invalides à 80 % de réserver un trajet en minibus. "On est certes passés de 49 000 voyages en 2011 à 60 000 annoncés en 2013, a calculé l’APF. Mais ce chiffre reste très faible lorsqu’on le compare à Lyon, avec ses 103 000 voyages annuels, Bordeaux, avec ses 85 000 ou Paris avec 370 000 !"

En fait, Marseille est à peu près au niveau d’... Angers (55 000 voyages). Véhicules en nombre insuffisant, non-respect des horaires annoncés et incurie du groupage qui fait que vous "pouvez mettre trois heures à faire le trajet Marseille-Gignac". Bonne nouvelle néanmoins, les navettes maritimes Pointe-Rouge et Estaque ainsi que le ferry-boat du Vieux-Port sont équipés pour le transport de personnes à mobilité réduite.

Proximité compliquée

Portillons trop étroits, escaliers, absence d’ascenseurs : accéder à une boulangerie ou un cabinet de dentiste reste trop difficile à Marseille (comme dans le reste de la France, cela dit). Les bons élèves sont les centres commerciaux, les bureaux de poste, les cinémas (Prado, avec 9 salles accessibles sur 11, est bien placé, comme les Trois-Palmes, l’Alhambra et la Buzine, quand les Variétés, le César ou le Pathé Madeleine restent hors de portée).

En revanche, les piscines marseillaises "restent un gros problème". Comme les écoles maternelles et primaires. "Il faudra attendre de voir l’ouverture des nouveaux lieux, tels que le Mucem ou Longchamp, pour savoir comment juger 2013". Le J1, le Pavillon M ou la Tour Panorama de la Friche sont en tout cas accessibles, comme le sera le Musée des Beaux-Arts, au palais Longchamp. En revanche à Cantini, pourtant rénové, l’accès de toutes les salles reste impossible.

Voirie impraticable

Trottoirs défoncés ou encombrés de mobilier urbain ou de voitures mal garées, mauvaise visibilité pour les traversées de rues, absence de rampes, les rues marseillaises sont dures aux fauteuils roulants comme aux personnes se déplaçant avec difficulté. Le cadre de vie se prend d’ailleurs un 5,2/21 dans l’étude départementale, plus sévère que la nationale, de l’APF.

"Il y a eu des améliorations à la marge, mais cela reste encore très insuffisant", décoche David Laboucarié. La loi du 11 février 2005 sur l’accessibilité des villes avait fixé à 2015 le délai pour se mettre en conformité. "La remise en cause de l’esprit de cette loi serait une catastrophe car elle légitimerait le laxisme des décideurs politiques", prévient l’APF.

Delphine Tanguy

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0