La Provence.com - 2/10/2014

Marseille : immobilier, le neuf ne fait pas recette


Les prix baissent, mais les transactions augmentent, tirées par les ventes de logements anciens

Préoccupés ces temps-ci par la réforme des professions réglementées, les notaires de France n’ont tout de même pas manqué le rendez-vous automnal des tendances de l’immobilier qu’ils ont créé, en partenariat avec l’Insee, à l’aide de leur base de données. Après une période de crise sans krach en 2013, l’heure semble être sur les 6 premiers mois de 2014 à la mesure dans les Bouches-du-Rhône, avec une hausse de 19% du volume des ventes et une baisse des prix de 2,3% des appartements anciens.

Qu’est-ce que cela veut dire ? "On a un marché atypique qui fait que le vendeur retrouve l’acquéreur", a relevé hier Me Gérard Prévot, président de la Chambre départementale des notaires. En clair, on vend mieux quand on se montre raisonnable. Surtout à Marseille, 10e préfecture de province, où les prix baissent mais semblent enfin se tasser. Reste une interrogation : à quand la relance du neuf ? Un nouveau plan gouvernemental est en route après l’échec de la loi Allur. Mais le temps presse. 

Euroméditerranée ne répond plus

Deux ventes de logements neufs par mois. Voilà le rythme auquel les logements neufs se sont écoulés ces derniers temps dans le secteur d’Euroméditerranée selon les statistiques de Me Raphaël Genet-Spitzer qui a relevé 25 ventes de logements neufs, en baisse de 13 %, à un prix variant de 2 863 euros à 3 078 euros. "C’est un quartier d’affaires incontournable sur la place de Marseille, qui représente 45 % des transactions des transactions immobilières d’entreprises, et où le logement neuf a explosé avec 8 500 créations en 20 ans. Mais le dispositif Dufflot a été peu utilisé par les investisseurs qui restent dans l’attente", a commenté le notaire en révélant d’autres chiffres que l’on n’imaginait guère en rapport avec la zone : dans l’ancien, 47 ventes ont été effectuées dont la moitié sur des T2 et 30 % des ventes sur les 3 pièces, à un prix moyen d’environ 100 000 euros.

Selon le spécialiste, "Euromediterranée devient néanmoins un quartier de vie et des projets neufs équilibrés en terme de logements libres et sociaux vont voir le jour, comme l’îlot 3 C, le 3 B Sud et Station 7".

Le secteur est-il pour autant un quartier de vie ? "Rendez-vous à notre prochaine réunion", a dit Me Raphaël Genet-Spitzer, sans prendre davantage de risques mais en relevant tout de même le fait que l’hôpital européen, la crèche et la résidence étudiante du secteur peuvent susciter l’engouement. Cela en plus de l’ouverture récente des Terrasses du Port, partielle des Voûtes de la Major et prochaine des Docks. Pour savoir si Euroméditerranée est oui ou non un bon investissement, il faut donc encore patienter...

Neuf ou ancien ?

La question ne se pose presque pas au niveau tarifaire car l’équation est toujours la même depuis 2004. À savoir que le prix du neuf est toujours le même, en l’occurrence 1,4 fois celui de l’ancien. Malgré les apparences en fonction des lieux de résidence, les programmes neufs chers aux investisseurs manquent à l’appel. La faute aux dispositions de la loi Allur, selon les professionnels, qui s’attendent à une reprise des programmes ces prochains mois grâce aux nouveaux dispositifs. Comme le retour du prêt à taux zéro.

 Franck Meynial

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0