Localtis - 18/03/2016

Quand les agences d’urbanisme se penchent sur "L’individu créateur de ville"

Urbanisme

Publié le mercredi 16 mars 2016

 

Du 19 au 21 octobre 2015 s’est tenue à Lyon la 36e rencontre des agences d’urbanisme, à l’invitation de la Fédération nationale (Fnau) et de l’Agence de l’aire métropolitaine lyonnaise, sur le thème : "L’individu créateur de ville". C’était l’occasion de remettre en question la conception top-down d’élaboration des projets urbains dont le système français a de la peine à se défaire. 800 participants, dont 500 venus de l’extérieur de la métropole, y ont participé. A travers les restitutions des plénières et des ateliers, le nouveau numéro hors-série de la revue Urbanisme (n°55) offre une photographie détaillée des nouvelles formes d’action de l’individu-citoyen dans des domaines aussi variés que l’offre de logements, la mobilité, la coproduction d’espaces urbains, la relation aux lieux de vie, l’habitat périurbain, la transition numérique, les questions de santé, le développement économique, la ville étudiante...
Dans le contexte de renouvellement institutionnel (mise en place des grandes régions et des métropoles), c’est la relation au pouvoir local qui se trouve réinterrogée. Jean Rottner, maire de Mulhouse et président de la Fnau, défend un droit à l’expérimentation, notamment pour les nouvelles régions. Il estime "que les grandes villes deviennent un corps puissant, un dialogue s’installe avec les régions, même si le découpage n’est pas satisfaisant et s’il manque un volet cohésion et stratégie" et il défend le rôle singulier des agences d’urbanisme "capables de dépasser les limites territoriales pour être dans une réflexion prospective positive".
Ce numéro donne également la parole aux acteurs lyonnais. Gérard Collomb, souhaite que la métropole de Lyon qu’il préside soit reconnue, au-delà du développement économique dont il a fait une priorité, comme une métropole de l’innovation sociale ; Michel Le Faou, vice-président de la métropole et président de l’agence d’urbanisme de Lyon, défend l’idée selon laquelle les nouvelles compétences de la métropole (notamment celles issues du conseil général) la rapprochent des habitants et Anne-Marie Comparini, présidente du Conseil de développement de la métropole de Lyon, appelle à reconnaître "les initiatives citoyennes comme des capteurs". Enfin, Sébastien Chambe directeur de la planification et des politiques d’agglomération à la métropole de Lyon, démontre, exemples à l’appui, comment peut se mettre en place une coproduction des politiques publiques avec les citoyens.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0