La Provence.com - 3/01/2014

La population régionale perd de son dynamisme


Le dernier recensement de l’Insee confirme une tendance au tassement

Economie - La population régionale perd de son dynamisme
La population du département des Bouches-du-Rhône a un taux de croissance de 0,4% équivalent à celui de la région Paca. Cliquez ci-dessous pour agrandir la carte.

Zoomez sur l’infographie

Un petit 0,4% de croissance annuelle. C’est ce qu’affiche la région Provence-Alpes-Côte d’Azur entre 2006 et 2011 selon le dernier recensement de population effectué par l’Insee. Cet organisme national a fait le choix de l’observation sur une période de cinq ans, suffisamment longue pour avoir une bonne photographie de l’évolution. "Jusqu’à présent notre seul point de référence était l’année 1999, pour la première fois cette année nous sommes en mesure de calculer la tendance sur une période plus récente" précise Patrick Redor, le directeur régional de l’Insee Paca. Depuis 2006 la région a gagné 100 800 habitants ce qui porte sa population totale à 4 916 069 personnes. Le détail par département.

Les Alpes-de-Haute-Provence

Ce département parmi les moins peuplés de la région a gagné 6458 habitants en 5 ans soit un taux de croissance de 0,8%. Si Manosque connaît une belle croissance avec un gain de 1155 habitants, le mouvement inverse s’inscrit pour Dignes-les-Bains qui a perdu près de 1000 habitants.

Les Hautes-Alpes

Le moins riche des six départements régionaux en population est aussi celui qui a la plus forte croissance avec un taux annuel de 1,2%, trois fois supérieur à celui de la région. Gap, ville-centre, est plus attractive que Briançon avec un gain de population supérieur à 600 personnes par an.

Les Alpes-Maritimes

Le solde du département est à peine positif avec un petit 0,1%. Des villes comme Nice, Cagnes-sur-Mer ou Antibes perdent de la population, l’âge moyen de la population et la cherté des logements y sont pour beaucoup. Grasse est en forte croissance avec 1,1%, cette ville moyenne a gagné près de 3000 habitants depuis 2006.

Les Bouches-du-Rhône

La population de ce département a un taux de croissance de 0,4% équivalent à celui de la région. Aix-en-Provence perd de la population, quelque 370 personnes par an, au profit des petites communes alentour moins chères. Marseille a gagné près de 11 000 habitants en cinq ans, une croissance faible de 0,3% au contraire des villes moyennes comme Martigues (0,6%) et Aubagne (0,5%).

Le Var

La Seyne-sur-Mer est la ville la plus attractive avec un gain de population de 2% (près de 6000 personnes). À l’inverse Toulon et Hyères ont un solde négatif mais l’ensemble du département résiste avec une variation annuelle supérieure à la moyenne nationale : 0,6%.

Le Vaucluse

Le taux de croissance moyen est équivalent à celui de la France : 0,5%. Carpentras a un solde positif de 1% contrairement à Avignon et Orange qui perdent respectivement 0,5% et 0,4% de leur population chaque année depuis 2006.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0