La Marseillaise.com - 27/01/2010

Rue des Arts, rue déserte

 
Thubaneau. Réhabilitation à l’économie, rideaux de fer tirés, ventes en rade… La redynamisation de l’artère marseillaise essuie un flop qu’un Mémorial est censé enrayer.
 
Entre le tumulte du cours Belsunce et le calme plat de la rue Thubaneau, le contraste est frappant. Dès 1994, la Ville avait souhaité rendre une âme salubre et vivante à la célèbre petite rue du centre dans son grand programme d’aménagement du Périmètre de restauration immobilière (PRI) centre-ville-Thubaneau confié à Marseille Aménagement. Pour l’occasion, elle était rebaptisée en grande pompe et son entrée redorée d’un portique en fer annonçait le changement : « Rue des Arts ».
Mais rien n’y a fait. L’entrée de la rue ne désemplit pas de poubelles, les galeries, bistros et autres restaurants tirent petit à petit le rideau. « Une dizaine a fermé à cause du manque de passages », témoigne une galeriste résistante, mais qui ouvre « sur rendez-vous, sans quoi je perds ma journée à attendre ». La situation n’est guère plus stable côté habitat, la dame note « un turn over assez important » chez les locataires de la rue Thubaneau. « Non pas que les loyers aient beaucoup augmenté, cela reste une des rues du centre les moins chères, mais la réhabilitation n’est pas à la hauteur. »
 
Pourtant, les façades présentent bien, la rue est centrale, le calme appréciable… Une locataire à la recherche d’un nouveau logement explique : « Le problème principal c’est l’isolation. Les tâches d’humidité réapparaissent déjà et les plafonds sont hauts. On dépense une fortune pour se chauffer. Et comme les factures EDF ne rentrent pas dans le calcul des allocations, ça ampute trop mon budget. » On voit d’ailleurs fleurir des panneaux pour vente sur certaines fenêtres.
 
Retour sur investissements
 
Pour Nourredine Abouakil, l’échec est imputable à la philosophie de l’opération « prédominée par la finance ». « Rénovés par des investisseurs privés via la défiscalisation du PRI Belsunce, des immeubles sont mis en vente puisque le dispositif arrive à terme », avance le militant d’Un centre ville pour tous. Sans parler de l’Hôtel Achille vacant depuis 2004, les locataires des sociétés immobilières de placement reçoivent des congés pour vente. « Le même propriétaire au numéro 23 l’a fait en 2008. L’immeuble est en vente depuis 2007 et on ne voit toujours pas venir la moitié d’un acquéreur », précise-t-il. Il en est également ainsi des 4, 14 et 16, rue Thubaneau.
Les locataires ont dénoncé l’affaire au maire, puis au directeur de Marseille Habitat à qui Jean-Claude Gaudin avait demandé en conseil municipal le rachat des immeubles « mais ils restent sans réponse ».
Car avant de préempter sérieusement la Ville a encore une cartouche à jouer : un Mémorial pour impulser une activité dans la rue. On a connu des anti-léthargiques plus puissants.
 
MYRIAM GUILLAUME
 27-01-2010
 
 
 
 
 
 
 
 

Et aussi

4/05/2014
Non-mise en oeuvre de la délibération municipale de février 2008 concernant la production de logements sociaux pour les vieux travailleurs immigrés, premières victimes de la ¨reconquête¨ du centre-ville.(Analyse et suivi)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

10/07/2017
Appel commun des associations pour une concertation démocratique sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal « Le PLUi, un enjeu pour tous les citoyens de la Métropole »()

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0