Localtis - 9/11/2016

Lancement du réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants

Habitat

Publié le lundi 7 novembre 2016

Emmanuelle Cosse a lancé, le 3 novembre, le "réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants". La mesure avait été annoncée en juin 2016, lors de la 12e journée des présidents d’agglomérations et de métropoles organisées par l’Assemblée des communautés de France (ADCF) et France urbaine, et clôturée par la ministre du Logement (voir notre article ci-contre du 27 juin 2016). Avant cette reprise par l’Etat, l’idée remonte en fait à une initiative de l’eurométropole de Strasbourg, qui souhaitait "être fédérateur de communes qui s’engagent dans la lutte contre les logements vacants pour avoir une vision nationale" (voir notre article ci-contre du 27 mai 2016).
La finalité du réseau lancé par Emmanuelle Cosse est de permettre "aux collectivités d’échanger sur les clés de réussite, pour identifier les logements, accompagner les propriétaires et accélérer leur remise sur le marché". En dehors de cette pétition de principe, les objectifs et les modalités de fonctionnement du réseau restent encore assez flous. Celui-ci, présidé par l’eurométropole de Strasbourg, se réunira en janvier - à Strasbourg -, afin de "continuer à partager les bonnes pratiques entre les collectivités mobilisées".
De son côté, Emmanuelle Cosse présentera, dans les prochaines semaines, "une évolution des dispositifs fiscaux existants pour les rendre plus attractifs et mieux adaptés aux réalités locales". Il s’agit en l’occurrence de rendre plus efficaces les dispositifs incitant à la remise sur le marché de logements vacants.

Jean-Noël Escudié / PCA

Les premières collectivités engagées

A ce jour, une quinzaine de collectivités - plutôt grandes ou très grandes - se sont déjà engagées dans le réseau. Il s’agit en l’occurrence de l’eurométropole de Strasbourg, de la métropole du Grand Paris, de la ville de Paris, du Grand Nancy, de Vitré Communauté, du Grand Poitiers, de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), de Bordeaux métropole, de la métropole européenne de Lille, de Rennes métropole, de Grenoble métropole, de l’agglomération de Melun Val de Seine, du Grand Lyon et du Pays Voironnais. L’Assemblée des communautés de France (ADCF) sera également membre du réseau.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0