La Provence.com - 13/04/2016

Euromed, Luminy... Marseille fait sa révolution urbaine

Rares sont les secteurs échappant aux chantiers structurants qui se multiplient depuis une vingtaine d’années

 Si vous arrivez dans la ville par l’autoroute du Littoral ou par l’autoroute Nord, amusez-vous à compter le nombre de grues qui parsèment le territoire marseillais. Il n’y en a jamais eu autant. Et ce n’est pas près de prendre fin. Marseille poursuit sa mutation entreprise dans les années 90 avec le début de l’opération d’intérêt national Euroméditerranée.

Née d’une initiative de l’Etat et des collectivités territoriales elle a pour ambition de placer Marseille au niveau des plus grandes métropoles européennes. En même temps, le but poursuivi est de créer du développement économique, social et culturel. Avec 480 hectares, Euroméditerranée est considérée comme la plus grande opération de rénovation urbaine d’Europe, avec un périmètre qui s’étend vers le nord sur 169 hectares supplémentaires depuis 2009.

Au sud, le projet de Boulevard urbain sud est enclenché. Mais en attendant c’est une autre voie, la U430, entre Saint-Tronc et Saint-Loup qui va être livrée dans quelques semaines.

Euromed 1 sur la fin, début d’Euromed 2

En 2010, on démolit des ponts sur l’avenue Leclerc, l’autoroute A7 n’arrive plus au centre-ville. Le chantier de requalification de l’entrée de Marseille est bien parti. Avec la nouvelle gare Saint-Charles, ces changements donnent un signe fort pour révolutionner ce secteur investi par Euroméditerranée en 1995. "Depuis la fin du XIXe, aucun projet n’avait été mené à terme dans ce secteur", assure Paul Colombani, directeur général adjoint de l’établissement public, chargé de cette opération de rénovation urbaine, considérée comme la plus importante en Europe. Vingt ans après son lancement sur un périmètre initial de 310 hectares, le projet en occupe aujourd’hui 480 avec Euromed 2 décidé en 2009, sur d’anciennes friches industrielles et ferroviaires ou des bâtiments qui méritaient d’être rénovés.

Les premiers travaux, à partir de 1997-98 ont concerné toute la zone littoral, en partant de la rue de la République, englobant la Joliette jusqu’à la Tour CMA CGM. "On est près de la fin d’Euromed 1, estime Paul Colombani, même si tout n’est pas encore terminé." En ce moment le grand chantier du secteur se situe autour de la porte d’Aix, "on réalise le grand parvis et à la rentrée l’aménagement du boulevard Nedelec, avant d’attaquer le parc à partir de 2017." Un hectare qui assurera le lien entre Saint-Charles et Pelletan. "On va en profiter pour repositionner la sortie du métro Jules-Guesde" ajoute le directeur. Ces travaux vont s’accompagner d’une requalification du pâté de maisons rue Bon-Pasteur. Au bout du parc, le nouvel hôtel Toyoko et à l’autre bout, pour accompagner la bibliothèque inter-universitaire, le campus et ses facs d’architecture, de paysage et d’urbanisme, devraient tirer le quartier vers le haut, dévalorisé jusque-là par l’autoroute et des infrastructures dégradées. La nouvelle passerelle sur Leclerc est déjà une réussite. L’opération se poursuit vers Pelletan avec la rénovation du secteur Montolieu, la requalification de la Villette et Saint-Lazare, incluant le collège Versailles.

La Cité de la Méditerranée transforme ourtanaussi le front de mer sur près de 3 km (du fort Saint-Jean à Arenc) et la silhouette de la ville, avec la création d’une skyline formée de tours comme la Marseillaise. Un parc habité de 2 000 logements va voir le jour d’ici 3 à 5 ans entre l’hôpital européen et la rue d’Anthoine. "Les discussions se poursuivent avec le Dock des Suds quant à son départ", note le directeur.

Euromed 1 est loin d’être terminé, notamment rue de la République où la greffe a du mal à prendre. L’opération se poursuit déjà vers le nord avec Euromed 2 : 170 nouveaux hectares jusqu’à Cap Pinède incluant Arenc et les Crottes : 14 000 logements, 500 000 m² de bureaux, 100 000 m² de commerces et d’équipements 30 000 habitants et une coulée verte, le parc des Aygalades de 15 ha, pour un investissement de 4 milliards. "On attend la DUP pour la Zac littoral courant 2016, précise Paul Colombani ; les travaux ont démarré sur l’îlot Allar, un projet urbain autour des puces. En juin on aura un comité de pilotage politique, on conserve les puces mais on travaille à améliorer leur fonctionnement." Quant à l’aménagement du parc de Bougainville, la concertation est lancée jusqu’à fin juin.

Le nouveau Pelletan pointe son nez

 

Entre le rond-point Marceau et la place Joséphine-Roussel, on circule avec peine depuis février, sur une voie, entre des barrières de chantier. L’avenue Camille-Pelletan subit une cure de rajeunissement sans précédent. 20 000 m² de surface au sol sont traités jusqu’en septembre. On refait les voies avec un site propre pour les bus. Les trottoirs seront agrandis et l’avenue dotée d’une piste cyclable ; la circulation sera maintenue en sens unique, mais les espaces dédiés aux véhicules réduits ; les places et les carrefours sont repris également. C’est la Métropole qui conduit les travaux pour 4 M€ remboursés par convention par Euroméditerranée. Il s’agit aussi de recalibrer la place de Strasbourg et une partie du boulevard de Strasbourg. L’idée est de transformer l’image du quartier, abonné au stationnement anarchique, à la voirie défoncée et aux places mal entretenues, avec des aménagements du siècle dernier. Cette opération vient appuyer les actions engagées dans le cadre du programme de renouvellement urbain Zus centre nord, conventionné avec l’Anru.

Michelet rendu à la circulation en mai

Le gros chantier au milieu du boulevard Michelet vit ses dernières semaines avec ses conséquences pour le trafic. Réduite sur le boulevard, la circulation est déviée dans les contre-allées provoquant quelques ralentissements. Ces changements sont dus à la grande emprise de chantier du Service d’assainissement de la Métropole (Seramm), près de 300 mètres, au milieu de Michelet.

"Il s’agit de relier l’émissaire nº1 qui passe sous Michelet, au nouveau bassin de rétention construit sous le stade Ganay. Un tunnelier a travaillé cet automne à 10 m de profondeur pour arriver jusqu’au bassin", explique le service.Désormais, le Seramm finalise la liaison entre l’ancien et le nouveau collecteur et va rebitumer le boulevard. Fin mai, juste avant l’Euro de foot, Michelet sera rendu à la circulation. Le nouveau bassin de Ganay permettra à la station d’épuration en 2017, de traiter toutes les eaux usées et pluviales, même lors de forts épisodes pluvieux.

En revanche, les travaux de construction de la canalisation reliant le bassin vers la station de la Pugette continueront jusqu’en août sur la Pugette et Gaston Ramon.

Un mois pour désengorger Saint-Loup

 

Dans un mois, on mettra quelques minutes pour relier Pierre-Doize à La Valbarelle.

L’enrobé est fait, les travaux de finition sont en cours avec les plantations et les aménagements des délaissés. D’ici à la fin avril, la U430, la nouvelle voie de 2,3 km entre la traverse Chanteperdrix et le boulevard de la Valbarelle sera mise en service. Elle vient prolonger la rue Luccioni (660 m) réalisée en 2009 et crée une sorte de rocade urbaine parallèle à Romain-Rolland pour desservir Saint-Tronc et Saint-Loup ou le contourner. Elle est livrée avec promenade piétonne, piste cyclable, espaces verts, ouvrage de soutènement et de franchissement ainsi que 3 bassins de rétention, pour un montant des travaux réalisés par l’ex-MPM, qui s’élève à 25,5 M€. La construction du pont des Prud’hommes a ainsi permis de poursuivre le chemin du même nom, en passant au-dessus de la U430. Une partie de cette nouvelle voie est déjà baptisée, puisqu’elle épouse l’emprise des boulevards Eleon et de l’avenue du Corps Expéditionnaire. Il restera à nommer la partie entre Saint-Thys et Chanteperdrix. Cette voie va soulager le noyau villageois de Saint-Loup mais aussi le boulevard Romain-Rolland. En attendant, l’autre voie très attendue dans le secteur, sans doute à l’horizon 2020, le Boulevard urbain sud, qui partira de l’échangeur de la L2 à Florian et rejoindra la traverse Parangon dans le 8e où un premier tronçon, l’avenue Jourdan-Barry, a déjà été réalisé.

Afin d’accompagner le renouvellement urbain de Saint-Loup, MPM s’est engagée dans la réalisation d’un ensemble de voies qui permettront la desserte des nouveaux équipements du PAE (Programme d’Aménagement d’Ensemble) comprenant logements, bureaux et activités. Des voies vont desservir le programme : la U424 qui relie le boulevard de Pont-de-Vivaux à l’avenue Mireille-Lauze est terminée. Sa mise en service est prévue cet été, quand le pont au-dessus de l’Huveaune sera achevé, ainsi que les travaux de la L2 ; enfin, le boulevard de Pont-de-Vivaux requalifié sera livré d’ici juillet.

Un super-bus pour rejoindre Luminy

Un super-bus circule déjà sur la ligne 21, la plus fréquentée du réseau avec 5,2 millions de voyageurs par an, mais sans les équipements pour rouler en site propre. La Métropole poursuit les aménagements routiers entrepris par l’ex-MPM, pour relier Castellane à Luminy, dans une configuration Bus à haut niveau de service (BHNS). Il s’agit d’assurer une desserte en transport en commun efficace à la fois pour le campus universitaire et pour les quartiers sud à proximité de la ligne. La voirie est entièrement réaménagée sur l’ensemble du trajet pour créer dans la mesure du possible une voie dédiée au bus. Le site propre sera à 90 % dans le sens Luminy vers Castellane. Dans le sens inverse, entre le rond-point de Mazargues et le campus, la place disponible étant insuffisante, des couloirs de bus seront réalisés à l’approche des ronds-points pour améliorer la régularité de la ligne. Le BHNS bénéficiera de la priorité aux carrefours et un parking de 70 places rue Tomasi, sera créé près de la station de Lattre de Tassigny.

L’opération comporte plusieurs étapes jusqu’en 2018. Actuellement, le chantier occupe la portion entre l’Obélisque de Mazargues et le pont Mireille. La voirie est terminée, il faut poser les câbles qui vont permettre la détection des feux et provoquer l’onde verte qui donnera au bus la priorité. En même temps, un parking avec dépose minute est créé au droit de l’institution Sainte-Trinité.

La portion entre le pont Mireille et le rond-point Pierrein devrait débuter fin 2016 pour huit mois. Le boulevard Michelet et le premier Prado seront équipés courant 2017. La dernière phase des travaux concernera le tronçon entre le rond-point Pierrein et le campus, sans doute en 2018. Le coût des travaux s’élève à 52,6 M€ pour 9,5 km, plus de la moitié à la charge de la Métropole, qui est aussi en train d’étudier la faisabilité de la liaison entre La Rose et Capitaine Gèze, en partie sur la L2.

L’eau : 15 gros chantiers en cours

 

C’est l’un des plus gros chantiers de l’eau actuel, 1 266 m de canalisations entre l’avenue de Saint-Julien et Ernest-Gasquy jusqu’à la fin 2016.

Pour garantir la qualité de l’eau potable au robinet et limiter les fuites avec un réseau en parfait état, 32 km de canalisations sont renouvelés chaque année, dont 18 à Marseille. Pour le compte de la Métropole Aix-Marseille Provence, qui lui a délégué la gestion du service public de l’eau sur son territoire, la Société Eau de Marseille Métropole entreprend toute l’année des travaux sur les 2 936 km du réseau d’eau potable de Marseille. Engagés sur la voie publique, ils ont inévitablement un impact sur le stationnement et/ou la circulation. Afin de limiter ces nuisances pour les riverains, un dispositif complet est prévu. Un interlocuteur privilégié est joignable en permanence pour toute question relative au chantier et à son évolution ; un espace internet est dédié aux travaux sur eaudemarseille-metropole.fr

Les principaux chantiers en cours :

Belsunce : 370 m de canalisations rue de la Fare et rue de la Providence. Depuis mi-février et jusqu’à fin avril, 1 200 riverains informés.
Le Camas : 448 m de canalisations boulevard Eugène-Pierre du 1er février jusqu’à fin mai, 1500 riverains informés.
Saint-Just : 230 m de canalisations boulevards des Tilleuls, Perrin, Vidal, rue Alphonse-Daudet et impasse de la Verveine du 7 mars au 17 juin, 800 riverains informés.
Saint-Barnabé : 1 266 m de canalisations avenue de Saint-Julien, boulevards Guey et Ernest-Gasquy depuis le 25 janvier jusqu’à la fin de l’année, 1 200 riverains informés.
La Cabucelle : 777 m de canalisations bd Viala, bd des Italiens, rue Mathilde, rue Michaud du 21 mars à fin septembre, 2000 riverains informés.

Et aussi

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

15/12/2015
Projet de réaménagement de la Plaine : Pour une véritable concertation et co- construction du projet(Communiqué)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

10/07/2017
Appel commun des associations pour une concertation démocratique sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal « Le PLUi, un enjeu pour tous les citoyens de la Métropole »()

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/01/2016
Opération de la rue de la République...onze ans après...toujours inachevée...(Communiqué)

9/05/2016
Atelier sur les opérations d’aménagement et la production de maisons individuelles : comment construire autrement ?(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

5/11/2013
Rendez-vous d’un" centre ville pour tous" " Belsunce aujourd’hui " (Communiqué et invitation)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0