20 minutes.fr - 8/10/2012

Région et mairie s’opposent sur les logements sociaux

 Le conseil municipal de Marseille fait sa rentrée lundi matin

Le plan local d’urbanisme (PLU) revient lundi au menu du conseil municipal, avec son cortège de polémiques. Les élus doivent étudier un projet d’Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (Avap), qui doit s’intégrer dans le PLU devant être arrêté en 2013. C’est aussi l’occasion pour la majorité municipale de régler ses comptes avec les socialistes.

Le gouvernement dans la ligne de mire

Il y a une dizaine de jours, le conseil régional, présidé par Michel Vauzelle (PS), a adopté un avis négatif sur ce document. «  En l’état, le PLU ne permet pas de garantir la production de logements sociaux et accentue le déséquilibre de sa répartition entre les quartiers nord et sud  », indique la région dans un communiqué. Même si cet avis n’a aucune portée juridique, il en a agacé plus d’un sur le Vieux-Port. C’est «  la confirmation d’une politisation regrettable et dénué de tout esprit civique  », selon Claude Vallette, conseiller municipal délégué à l’urbanisme. «  C’est une position scandaleuse, renchérit Roland Blum, 1er adjoint au maire. Il y a beaucoup d’élus socialistes au conseil régional qui n’atteignent même pas les objectifs de la loi SRU dans leurs communes.  » Egalement dans la ligne de mire des élus UMP : le gouvernement, qui veut relever le taux obligatoire de logements sociaux de 20 à 25 %. «  C’est une loi idéologique, s’étrangle Yves Moraine, président du groupe UMP. Cela représente 17 000 logements supplémentaires à Marseille. Comment trouve-t-on le foncier ? »

mickaël penverne

 
Créé le 08/10/2012 à 06h50

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0