Le Parisien.fr - 4/10/2010

Crédits immobiliers : les taux sont au plus bas depuis 1945

 Alors que les prix de l’immobilier recommencent à flamber dans les grandes villes, les taux d’intérêt des crédits se sont établis en moyenne à 3,30% en septembre, soit leur niveau le plus bas en France depuis l’après-guerre, selon une étude de l’Observatoire Crédit Logement/CSA publiée lundi. « Les conditions de financement des banques toujours excellentes (à un pour cent) et leur stratégie commerciale très active sont à l’origine de ce record », explique Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris X-Nanterre
 
 
 Pour le mois de septembre 2010, les taux moyens des prêts immobiliers, en baisse quasi ininterrompue depuis fin 2008, se sont établis à 3,30% (hors assurances et coût des sûretés) contre 3,40% en août. Le précédent plancher ayvait été atteint au 4e trimestre 2005 avec 3,36%, indiquent les auteurs de l’étude. La baisse a été rapide car les taux étaient encore de 3,93% au troisième trimestre 2009 et de 5,07% au 4e trimestre 2008, selon cet observatoire.
 
Les prix explosent dans les grandes villes
 
Ces conditions favorables d’emprunt ont des effets néfastes sur les prix des logements, qui explosent à nouveau dans toutes les grandes métropoles, sauf Marseille. Les principaux bénéficiaires de la situation sont les propriétaires revendant leur bien. A Paris intra-muros, les prix, avec 7.410 euros le mètre carré en moyenne, ont grimpé de 15% entre les troisièmes trimestres de 2009 et 2010. Les progressions sont de 5,6% à Lyon, de 3,65% à Lille mais en baisse de 5,0% à Marseille, selon Century 21. En raison de l’augmentation des prix et d’un recours accru à l’endettement, les opérations immobilières financées par emprunt coûtent toujours cher aux ménages (3,85 années de revenus en septembre).
 
Malgré la baisse des taux, le total des crédits immobiliers accordés par les banques devrait s’élever à 140 milliards d’euros en 2010, en progression de seulement 17% sur 2009, mais encore loin du record de 2007 (170,23 milliards), selon une autre étude de Crédit Logement publiée le 21 juillet.
 
Depuis la fin des années 90, la hausse des prix de l’immobilier a été de 140% et les prix ont même été multipliés par 22 depuis 1964, soit bien plus que l’inflation, constatait l’étude de l’organe cencôtent cher aux tral de garantie des prêts pour le logement.
 
leparisien.fr
 
 
Articles sur le même sujet
 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0