20 minutes - 9/10/2008

La finance entraîne la pierre dans sa chute

Ce n’est pas la dégringolade, mais tout de même un « retournement du marché ». Selon les chiffres de la Fédération des agents immobiliers (Fnaim) publiés hier, les prix de vente dans l’ancien ont baissé de 4 % à Marseille et de 2,6 % à Aix en septembre. « C’est une inversion de tendance, dont on ne connaît encore ni la durée ni l’évolution », analyse Jean-Luc Chauvin, président de la Fnaim 13.

Réunis au sein de l’observatoire immobilier de Provence (OIP), les professionnels sont pourtant unanimes : la demande de logement reste très forte dans le département. « Dans le neuf, le nombre de logements produits est encore très inférieur aux besoins, estime Patrick Alary, président de l’OIP. Mais on constate un ralentissement des ventes. » La baisse s’est confirmée dans les Bouches-du-Rhône au premier semestre 2008 : - 5 % par rapport au semestre précédent, et - 25 % comparé à la même période en 2007. « Les logements d’entrée de gamme, à moins de 200 000 euros, et le haut de gamme, à plus de 500 000 euros, restent dynamiques, estime Jean-Luc Chauvin. Mais avec la crise financière, il y a une vraie difficulté pour les biens en milieu de gamme. »
 

Frédéric Legrand - ©2008 20 minutes

20 Minutes, éditions du 09/10/2008

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0