La Marseillaise.fr - 26/10/2015

Calme plat dans l’hémicycle de Marseille Provence Métropole


Écrit par Mireille Roubaud

samedi 24 octobre 2015 18:17

 

Séance éclair vendredi à la communauté urbaine Marseille Provence Métropole avant que ne se tienne le 9 novembre prochain un premier conseil métropolitain anticipé.

A peine 50 minutes de débats pas franchement passionnés et pas un mot hier sur le sujet phare du moment, la métropole, lors du conseil communautaire. Les élus se réservant probablement pour le premier conseil métropolitain qui se tiendra le 9 novembre prochain, à la demande de Sylvia Barthélémy (UDI), présidente de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Étoile. La séance se voulait donc très « technique » avait prévenu l’exécutif. Un peu comme pour expédier les affaires courantes, dans une ambiance fin de règne. Au menu, 35 délibérations dont une seule sur le programme de rénovation urbaine de Saint Mauront (3e) animera un peu les bancs de l’hémicycle.

Le député PS Patrick Mennucci monte au créneau, invectivant en préambule comme il se doit le président de Marseille Provence Métropole (MPM), Guy Teissier (LR) sur ses « blagues à deux balles ». « Nous ne pouvons que nous féliciter que soit lancé ce programme de réhabilitation de l’habitat insalubre dans le 3e arrondissement, le plus pauvre de Marseille, où un tiers de la population est sans emploi, où le revenu par foyer fiscal est de 11 000 euros contre 20 500 euros en moyenne à Marseille mais ces chiffres sont ceux de l’échec d’une municipalité qui gère notre ville depuis 1995 » estime l’élu. Rappelant qu’un protocole a été signé depuis 2002 entre l’État et la Ville pour éradiquer l’habitat indigne, il lance au président de MPM : « les 292 322,40 euros que vous consentez à la Soleam, ne sont pas à la hauteur des enjeux de ce secteur ». Pire, pour Patrick Mennucci, il y a deux poids deux mesures avec « le 8e arrondissement et le reste de la ville ». Reste que les socialistes, « piégés » finiront par voter le rapport.

No comment

Le président de MPM aura beau jeu de renvoyer Patrick Mennucci au conseil municipal, tandis que le tandem Lisette Narducci-Solange Biaggi (LR) fonctionne à plein. La maire des 2-3 égrène le nombre de chantiers en route. L’adjointe au maire de Marseille chargée du commerce et de l’artisanat embraye sur « le nombre de choses qui avancent avec Guy Teissier », soulignant combien elle est ravie d’avoir « gagné ce secteur avec Lisette Narducci ». « La campagne des législatives n’est pas ouverte » tacle l’élue avant que l’hémicycle ne retombe dans la torpeur.

Ni la logorrhée de l’écologiste Nouriati Djambae sur le manque d’espace verts à Marseille ni « l’abstention favorable » de la maire des 15e et 16e arrondissements, Salia Ghali (PS) sur la restructuration du port Saumaty - cette dernière réclamant une réunion pour « une cohérence de vues et de choix sur l’aménagement du littoral » que Guy Teissier lui accorde bien volontiers - n’animeront les discussions.

Finalement interrogé sur sa vision métropolitaine en marge de la séance, le président de MPM ne sera pas plus disert, refusant de commenter outre mesure la démarche de Sylvia Barthélémy ou la candidature de Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, à la présidence d’Aix Marseille Provence.

Le calme plat... Avant la tempête ?

Mireille Roubaud

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0