La Provence.com - 27/02/2015

Marseille : l’Agam a tendu le micro à ses habitants

Marseille 

Avec l’appui de deux étudiants, l’Agence d’urbanisme de Marseille a interrogé une quarantaine de citadins.


Il n’a certes pas valeur d’Evangile. Mais le travail mené par l’Agence d’urbanisme de Marseille (Agam), avec deux étudiants en master 2 de l’Institut d’études politiques (IEP) d’Aix-en-Provence, Yacine Zerouki et David Hericotte, offre néanmoins un regard intéressant sur les attentes des habitants de la métropole.

Une quarantaine d’entretiens, menés notamment sur la base du "repérage" réalisé en amont par les CIQ de Marseille ont été réalisés. "En raison des moyens d’enquête limités, présente l’Agam, il a été décidé d’interviewer des métropolitains dont l’investissement associatif ou dans la société civile les placent en "relais d’opinion des habitants."

Des habitants surtout âgés, reconnaît cela dit l’agence, puisque plus de la moitié des personnes interrogées étaient... à la retraite. Pas étonnant quand on connaît un peu l’âge moyen des membres des CIQ marseillais... Trois thématiques (déplacements, loisirs, cadre de vie) ont enfin été retenues afin de donner un angle plus aigu aux réponses.

Premier enseignement, en matière de transports métropolitains, les "fortes attentes" de la population apparaissent nettement. "Les bus et les trains doivent arriver à l’heure et il doit y en avoir plus", notent les sondés. L’importance de créer des parkings relais d’une capacité d’accueil suffisante est aussi pointée. Une meilleure cohérence des réseaux, enfin : les correspondances laissent souvent à désirer "entre réseau ferré et transports en commun".

Le Mucem : symbole du rayonnement culturel métropolitain

Les deux étudiants de l’IEP ont mis en lumière l’attachement des habitants à leur environnement le plus immédiat. "La vie de quartier et de village", voilà le trésor que ceux-ci entendent défendre face au "monstre" métropolitain. Les habitants réclament ainsi une maîtrise des constructions de logements. Symbole du rayonnement culturel métropolitain ? Le Mucem "semble faire consensus". La "principale attente" est "de capitaliser MP2013 pour développer la culture à l’échelle métropolitaine".

Mais les personnes interrogées ont aussi profité de ce micro qui leur était tendu pour faire entendre leurs doutes, leurs craintes vis-à-vis de cette métropole qui les englobera dans un an. Hors Marseille, les habitants espèrent que l’entité métropolitaine saura "prendre en compte la diversité des intérêts locaux".

Sur le site internet de l’Agam, une vidéo d’une vingtaine de minutes synthétise cette étude.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0