La Provence - 17/02/2012

Accueillir 10 000 étudiants au plus près de ce noeud routier et ferroviaire : tel est le grand projet de la municipalité

Le bâtiment de 12 000 m² sera en partie situé sur le rond-point de la Porte d’Aix.

On savait depuis longtemps les velléités de la Ville - surtout en cette année hautement électorale - de mettre le paquet sur la Canebière. D’en faire un bastion étudiant, de doper le pool de quelque 2 000 étudiants de droit bientôt doté de logements flambant neufs, d’un resto U…

Ce que l’on savait moins, c’est que les étudiants vont carrément disposer d’un campus à l’américaine sur le rond-point de la porte d’Aix ! Si, si, c’est possible. Dans le cadre du chantier de l’A7-Leclerc, l’autoroute recule pour libérer le futur parc urbain d’un hectare à Saint-Charles, où sont déjà programmés un groupe scolaire, un gymnase, des logements, un parking de 500 places. Mais la rénovation va donc aller plus loin.

Un bâtiment de 12 000 m²

C’est Catherine Giner, conseillère municipale déléguée aux universités et à la recherche qui a révélé ce projet alléchant, fraîchement conçu (il y a moins de trois mois ) avec les équipes d’Euromediterranée et d’Aix Marseille Université.

"Le maire a toujours parié sur l’économie de la connaissance avec cette volonté de garder les étudiants dans le centre. Ils sont encore trop disséminés dans la ville. Nous voulons créer un pôle dédié à l’économie-gestion Porte d’Aix pour environ 3 000 étudiants. Le directeur d’Euroméditerranée, François Jalinot, m’en a parlé alors que j’avais épuisé toutes mes recherches de locaux sur la Canebière. Cela a été acté par le maire. Le bâtiment de 12 000 m² sera situé en partie sur le célèbre rond-point… et donc au pied de l’Arc de Triomphe ! Les étudiants en droit resteront sur la Canebière mais comme les autres rejoindront ce pôle, cela va permettre de créer des masters pro en plus. Et à la sortie de la gare, on aura 5 000 étudiants à Saint-Charles , 3 000 en éco-gestion et même 2 000 étudiants des écoles d’art. Puisqu’à terme, l’école d’architecture de Luminy et les Beaux-Arts ont vocation à être dans le centre-ville. En plus, elles ne seront pas loin du pôle de la Belle de mai. Et tout est possible : une piscine, un parcours de santé. L’idée c’est de faire un campus d’entrée de ville où il fait bon vivre."

"Une spirale d’excellence qui se met en route"

"Cette ZAC Saint-Charles a vocation à devenir un grand quartier étudiant, dans l’esprit des campus urbains, précise pour sa part François Jalinot. Notre volonté de longue date d’accompagner le développement de la formation et de l’enseignement dans cette partie de la ville a rejoint les plans de la municipalité et de la nouvelle université unique. Nous exploitons pour cela toutes les ressources de ce site dont les caractéristiques sont assez parfaites, notamment en terme d’accessibilité."

Dans les cartons également, un projet d’internat pour le lycée Thiers : "L’an dernier, pas moins de 9 élèves de l’établissement sont entrés à Polytechnique. Il faut garder nos élèves et en attirer d’autres. La Ville a donc mis à disposition du foncier rue Sénac." Enfin, c’est aussi une maison de l’Étudiant qui devrait naître sur la Canebière dans les locaux du CRIJ :"Il s’agit de 150 m² dédiés aux étudiants, comme un guichet unique".

Pour Catherine Giner, tous ces projets sont à mettre en perspective avec la nouvelle dotation pour l’université dans le cadre de l’appel à projets Initiative d’excellence et l’enveloppe d’environ 750 millions d’euros. Car le paysage étudiant va considérablement évoluer d’ici quelques années. "C’est une spirale d’excellence qui se met en route. L’enveloppe de l’État et les laboratoires d’excellence en sont l’accélérateur."

La ZAC est sur les rails

Pivot de l’opération de réaménagement de l’entrée Nord de Marseille, la reconfiguration de l’échangeur A7/Leclerc devrait être achevée à la fin de cette année. Quant au futur parc paysager qui donnera de l’air à tout le quartier, le concours de maîtrise d’oeuvre vient d’être attribué. Le nom du lauréat sera dévoilé officiellement le 15 mars, à l’issue du conseil d’administration de l’établissement public Euroméditerranée. Autre volet important de la ZAC, le réaménagement de la rue Camille Pelletan a démarré, notamment la construction d’un bassin de rétention et les phasages initiaux du parc.

Concernant, l’îlot Bernard Dubois, sa transformation est quasiment terminée, notamment son fameux "village" et sa résidence hôtelière. Quant à la bibliothèque universitaire qui sera située en face de la gare ferroviaire, les travaux devraient débuter à la fin de l’année. Enfin, l’EMD-École de Management actuellement en cours de construction, devrait être opérationnelle dès la rentrée prochaine.

Une ZAC qui semble donc se trouver sur les bons rails, ou presque ; un bémol étant apporté par le projet Toyoko Hôtel dont le permis de construire fait l’objet d’un recours en annulation ; recours d’ores et déjà qualifié "d’abusif" par la direction d’Euroméditerrané

Agathe WESTENDORP et Philippe Gallini

Publié le jeudi 16 février 2012 à 20H12 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0