30/05/2015

Rencontre du collectif " Pensons le Matin" "des éléphants blancs….Pachydermes hors les murs !", Samedi 30 mai 2015 à 9h30 sur le parvis de la Gare St-Charles

Prochaine rencontre de Pensons le Matin, 

Samedi 30 mai 2015 à 9h30 

sur le parvis de la Gare St-Charles

des éléphants blancs….Pachydermes hors les murs !

« Pensons le matin » vous invite à débattre autour des pachydermes marseillais, ces nouveaux bâtiments emblématiques qui sortent de terre, jetés ici ou là comme des cailloux par Zeus. Une réunion sous le soleil, avec l’appui d’une installation provisoire surprise produite par le collectif d’architectes ETC.

Quatre courtes introductions puis, après chacune d’elles, un débat avec vous sur le constat et au-delà, sur ce qui pourrait être fait.

Notre questionnement sur ce Marseille du futur est celui-ci : se construit-elle par un projet global de développement partagé par les citoyens et porté par la puissance publique ? Ou plutôt par une gouvernance oligarchique d’acteurs hétéroclite, gouvernant la ville à vue, sur le mode de la ville libérale ?

Faute de projet global et partagé, des investissements majeurs sont en cours, parfois utiles, parfois inutiles, parfois hasardeux ; et dans ces deux derniers cas, grevant de façon illégitime les finances publiques pour des décennies.

Certains équipements ruineux préfigurent pour notre ville un avenir festif et touristique, d’où le Grand Stade ou la Patinoire payés sur deniers publics.

Le patrimoine commun et public, comme l’Hôtel Dieu, a été bradé pour être transformé en Intercontinental cinq étoiles, pour la plus grande joie d’un tourisme de luxe…

D’autres se veulent les symboles de la ville mondialisée bâtie autour des « profits centers » : les centres commerciaux du Prado et des Terrasses du Port ; ou la tour « La Marseillaise » icone de la future « Skyline » dont Marseille Provence Métropole a décidé de payer la construction …

La question de « qui décide » sera abordée via le devenir d’un équipement culturel sans projet, gisant au bord de l’eau en attente d’une vocation : la Villa Méditerranée, équipement culturel devenu mini ambassade..

Enfin, des décisions structurantes comme le doublement en sous-sol de la gare Saint-Charles pour accueillir le TGV Marseille-Nice sont remises à 2030, soit aux calendes grecques, sans solutions alternatives à la réelle saturation routière et de la gare.

Ces pachydermes coûteux côtoient insolemment leur reflet : la grande misère des équipements publics de proximité.

Intervenants :

Objet EQUIPEMENTS SPORTIFS : stade-vélodrôme, patinoire (Patrick Lacoste et Jean Canton),

Objet HÔTELLERIE : le cas de l’Hôtel-Dieu (Jean-François Blondeau et Florence Pazottu),

Objet de LA CULTURE : le cas de la Villa Méditerranée (d’après un texte de Philippe Foulquié),

Objet TRANSPORT : La gare souterraine de st Charles, la LGV, etc. (François Costé).




Vie de l'Association

Autres actualités


Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0