La Provence.com - 20/09/2012

Marseille : un urbaniste proche d’Ayrault aux manettes de la métropole

Laurent Théry a été nommé, hier, préfet délégué à la stratégie de l’agglomération
À 63 ans, Laurent Théry est un aménageur de renom, connu notamment pour la requalification de la ville de Nantes.

Le nouvel homme clé pour l’avenir de Marseille, c’est lui : Laurent Théry, 63 ans, a été nommé hier en conseil des ministres auposte de préfet hors cadre chargé du projet de l’agglomération Marseille-Provence. "Chargé d’une mission de service public relevant du gouvernement", ce préfet "spécial métropole" est l’une des nouveautés du plan gouvernemental pour enrayer l’insécurité à Marseille et accélérer son développement économique.

Comment cet urbaniste de renom va-t-il s’y prendre pour concilier ce qui semble aujourd’hui inconciliable, à savoir conduire les collectivités à partager leurs ressources fiscales avec Marseille ainsi que des compétences comme le logement ou le transport ? "La nomination d’une personnalité qui n’appartient pas au corps préfectoral est déjà un signe : il ne s’agira pas d’imposer l’autorité de l’État, mais d’agir dans la négociation, ce qui correspond parfaitement au profil de Laurent Théry", observe Jean-Viard.

Le sociologue marseillais connaît bien l’homme pour avoir travaillé avec lui à Nantes, sur les grands aménagements et notamment la rénovation urbaine de l’île de Nantes. Une réussite incontestée, qui vaut à Laurent Théry l’estime, l’écoute et la confiance du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, dont le nouveau préfet à la métropole est très proche. "Une marque très forte de l’engagement du Premier ministre pour Marseille", estime le député PS Patrick Mennucci.

Aménageur de Saint-Nazaire, Laurent Théry a contribué à la reconversion spectaculaire de cette ville-port en déshérence. Depuis un an, il dirige efficacement Euralille, l’un des plus grands quartiers d’affaires d’Europe. En 2010, lorsque le Grand Prix de l’Urbanisme lui était décerné, le jury avait salué en lui "un homme au parcours singulier en lutte contre tous les cloisonnements". "Laurent Théry nous fait redécouvrir cette notion à la fois si simple et si insaisissable d’espace commun", avait alors souligné le ministre Jean-Louis Borloo.

Dans l’univers impitoyable des particularismes qui divisent l’agglomération marseillaise, il semble en effet correspondre à la situation... Parfois qualifié de "militant de l’agglomération", Laurent Théry explique juste vouloir "agir à bonne échelle", grâce à une approche originale autour d’un "plan guide" souple et évolutif qui permet à ses projets de se façonner au fur et àmesure des opportunités.

"Ma pensée, c’est l’action, c’est ce que je fais qui m’apprends ce que je cherche", se plaît à dire ce moustachu que ses collaborateurs décrivent comme "charmant". "C’est un homme brillant mais modeste, volontaire mais posé", dit de lui l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni, qui a eu l’occasion de le côtoyer.

Quant au territoire qu’il va devoir remodeler, Laurent Théry le connaît bien. Le nouveau préfet a en effet passé son enfance à Marseille (il est le frère de la sociologue aixoise Irène Théry). Il a réalisé plusieurs missions dans la région, dont récemment sur le dossier Iter. "Sa spécialité, c’est l’assemblage des parties sur les dossiers difficiles", résume Jean Viard. À ce poste hautement stratégique, le nouveau préfet à la métropole va être servi...

Sophie MANELLI

Publié le jeudi 20 septembre 2012 à 11H31

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0