La Provence.com - 6/05/2014

Réquisition : 125 immeubles identifiés mais toujours pas de mise à disposition "Il faut diviser les chiffres par 10"

Marseille


  • 
				Réquisition : 125 immeubles identifiés mais toujours pas de mise à disposition Il faut diviser les chiffres par 10 - 1

    Dans le 2e arrondissement 17 % des logements sont vacants, 11 % dans le 1er. Photo g.d.

En septembre 2012, la ministre Cécile Duflot demandait à tous les grands propriétaires disposant d’un patrimoine immobilier (État, grandes institutions, entreprises privées, notamment les banques, les assurances, l’Église, les bailleurs sociaux) de mettre à disposition leurs immeubles inoccupés et ainsi loger des familles dans le besoin.

Le gouvernement d’alors lance les procédures de réquisition pour pallier la pénurie de logements à laquelle sont confrontés certains territoires, comme la région Paca. Mission : identifier les locaux vacants susceptibles d’être réquisitionnés.

Il y a un an, fin mars 2013, les visites de repérage se sont terminées sur Marseille. Sur les 125 immeubles identifiés au départ, 29 adresses restent potentiellement "réquisitionnables" et méritent des approfondissements supplémentaires. Cela représente un potentiel de près de 330 logements. Depuis ? Rien. La Préfecture n’a pas voulu en dire plus ou à peine. "Pour le moment, nous ne donnons pas de données publiques". Sauf qu’à ce jour, aucune association n’a bénéficié d’immeubles réquisitionnés.

17 % de logements vacants dans le 2e arr.

Pour Arlette Fructus, adjointe en charge du Logement et de l’habitat (UDI), "La balle est dans le camp de l’Etat qui a voulu lancer les réquisitions. Mais la preuve que cela ne se fait pas d’un claquement de doigt puisque je n’ai aucune données. Il faut en revanche que la mise en oeuvre de cette action publique soit expliquée. La Ville, elle, travaille évidemment sur la vacance à travers la taxe comme mesure coercitive". Car en 2007, le conseil municipal a voté le principe d’une taxe pour les propriétaires d’une habitation vacante depuis plus d’un an, contre cinq ans auparavant. Sauf que, vus les chiffres de vacance, la mesure n’est pas assez dissuasive. Même si Arlette Fructus tient à rappeler les actions menées à l’image de "l’étude de 2011 sur un périmètre concernant Canebière-Lieutaud, Castellane-Paradis. Le prestataire Pact arim 13 avait fait un état des lieux qui a permis de voir que les logements vacants mobilisables sont peu nombreux". Sur 2 378 logements vacants repérés via les impôts, seuls 130 étaient mobilisables et seulement une trentaine sont sortis de la vacance. La Ville avait un temps même imaginé une prime à l’occupation...

Pour l’élue UDI, il faut en outre bien différencier dans les chiffres donnés par l’INSEE les formes de vacances mais aussi les différents types de propriétaires : "Il y a les marchands de sommeil aussi et les petits propriétaires qui ne peuvent plus prendre en charge les travaux d’entretien nécessaires". En attendant, le logement vacant est toujours gagnant : dans le 2e arrondissement 17 % des logements sont vacants, 11 % dans le 1er, 13,5 % dans le 3e.

Pour Christian Brunner, directeur de l’Agam, il faut revenir sur les chiffres de l’INSEE :

"L’INSEE est obligé de procéder de manière empirique en fonction des déclarations. Or il y a plusieurs types de vacance. Ces chiffres ne correspondent pas à la réalité. Ils peuvent être divisés par dix". Pour Christian Brunner, "Il faut aussi investir dans la réhabilitation du parc ancien. L’enjeu, c’est moins la construction neuve que la remise sur le marché d’un certain nombre de logements", qu’il présente comme un des grands chantiers du Marseille de demain à cause notamment des nouvelles lois énergétiques.

Et aussi

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

15/12/2015
Projet de réaménagement de la Plaine : Pour une véritable concertation et co- construction du projet(Communiqué)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

10/07/2017
Appel commun des associations pour une concertation démocratique sur le Plan Local d’Urbanisme intercommunal « Le PLUi, un enjeu pour tous les citoyens de la Métropole »()

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

9/05/2016
Atelier sur les opérations d’aménagement et la production de maisons individuelles : comment construire autrement ?(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

21/11/2015
Rendez-vous de CVPT "Le logement indigne à Marseille : changer de niveau et de méthode" (Communiqué)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0