La Marseillaise - 13/04/2015

#FN : Stéphane Ravier dénonce la « préférence étrangère »

vendredi 10 avril 2015 18:39

 

Conseil d’arrondissement de la Mairie du 13/14 Photo LM

Le maire de secteur FN du 13-14 réaffirme son opposition aux logements sociaux. Après l’échec de ses candidats aux départementales, il pilonne son opposition.

En pleine tourmente père-fille au FN, la majorité des 13-14 conduite par Stéphane Ravier reste fidèle aux fondamentaux : logements sociaux et renouvellement urbain, c’est non.

À propos d’un rapport présenté par l’adjoint Antoine Maggio portant sur l’opération de renouvellement urbain entreprise au « Vallon de Malpassé - Cèdres - Cyprès - Lauriers » les vannes s’ouvrent à nouveau. Quand Romain Airaudo (UMP) s’interroge « je n’ose imaginer de la part d’un sénateur de la République que votre logique soit purement électoraliste et clivante » et que Stéphane Mari (PS) lance : « arrêter de stigmatiser le logement social, s’il y a du mal-vivre dans les cités c’est pour ça qu’il y a le renouvellement urbain », Stéphane Ravier dénonce le « gouffre de la politique de la ville depuis 20 ans » et appelle à construire des HLM à Endoume ou Mazargues. « Tant que cette politique-là sera mise en œuvre, en plus de la préférence étrangère de fait, puisqu’ils [les étrangers ndlr.] sont démunis de tout quand ils arrivent dans notre pays et notre ville, ce sera non pour nous », affirme-t-il.

Un peu plus tard, Georges Maury, président du groupe FN au conseil municipal appelle en revanche à se préoccuper de l’ensemble de la population en matière de rénovation de bâti. Pas d’inquiétude sur les bancs FN : le revirement doctrinal concerne les bureaux attribués au groupe Front national par la mairie centrale dans lesquels des dalles de moquette amiantée ont été laissées en l’état.

Avant lui, Samy Johsua (Ensemble !) rappelait à la majorité qu’elle avait été minoritaire dans l’ensemble des cantons des quartiers Nord lors des dernières départementales. Pour l’élu du Front de gauche « à force d’insulter les gens, ils s’en souviennent. Vous avez parlé de l’âne de la crèche ? Eh bien vous savez maintenant ce que veut dire le coup pied de l’âne, puisque c’est la mobilisation des cités qui vous a fait perdre les élections ».

« J’espère un Nuremberg du communisme »

De quoi déclencher l’ire du sénateur-maire de secteur lepéniste dénonçant « la RTM, la régie des transports de Masse, qui a travaillé le dimanche pour amener des électeurs aux urnes ». Mais pas autant que lorsque Samy Johsua l’interpelle sur les récentes déclarations de Jean-Marie Le Pen : « oui ou non Pétain est-il un traitre à la nation ? Si vous ne me répondez pas, ce sera un silence assourdissant sur une question capitale. Et si vous répondez oui, ce sera un reniement de toutes vos années de jeunesse. »

« Mais pour qui vous prenez-vous M. Johsua ? Fouquier-Tinville de pacotille ! » tonne Stéphane Ravier qui accuse l’élu du Front de gauche, après une vie de militantisme à la LCR, de vouloir se livrer à « un procès stalinien » et d’oublier la francisque de Mitterrand. « J’espère que viendra le temps d’un Nuremberg du communisme ! », éructe-t-il sans jamais se prononcer sur sa propre conception de Pétain. « Nous ne sommes pas Place du Colonel Fabien ! », insiste-t-il.

Pierre Georges, le Colonel Fabien, lui, était en effet un patriote. Un résistant à l’occupation nazie.

Léo Purguette

Dernière modification le vendredi, 10 avril 2015 18:58

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0