Localtis.com - 18/12/2014

Année 2014 dans le bâtiment : noir, c’est noir...

Habitat

Publié le mercredi 17 décembre 2014

Comme chaque année à l’approche des fêtes, la Fédération française du bâtiment (FFB) a présenté, le 16 décembre, les résultats prévisionnels du secteur pour l’année 2014, ainsi que ses prévisions pour 2015. C’est peu dire que ces résultats, s’ils étaient attendus, font néanmoins l’effet d’une douche froide.

Une activité en recul de 4,3%

Il y a un an, en présentant ses prévisions pour 2014, la FFB tablait sur un recul de l’activité de 0,4% (voir notre article ci-contre du 5 décembre 2014). Le résultat final est très loin de la prévision, puisque le recul de l’activité s’établit à -4,3% en volume. L’écart est tout aussi patent sur les mises en chantier de logements neufs, puisque la réalisation devrait être de 299.000 logements, contre une prévision de 339.000, passant ainsi sous la barre symbolique des 300.000 logements. Comme le dit sobrement la présentation de la FFB, "en 2014, l’activité du secteur du bâtiment aura plus fortement reculé que prévu". Pour Jacques Chanut, son président, cette prévision exagérément optimiste sur 2014 aura au moins le mérite de tordre de cou à "une critique classique faite aux organisations professionnelles d’employeurs [qui] est de toujours tout voir en noir, d’être excessivement pessimistes".
Pour expliquer à la fois cet écart et ce plongeon, la FFB évoque la conjonction de plusieurs facteurs : la croissance économique atone, un blocage de nombreux permis de construire imputable à la période pré et post-électorale (élections municipales de mars 2014), la dégradation de la confiance des acteurs, "ainsi que de profondes transformations, pas toujours bien maîtrisées par les pouvoirs publics, de l’environnement institutionnel (taux et champ de la TVA réduite, annonce du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), etc.)".

30.000 emplois détruits

Ce contexte général s’est traduit par un net recul de la production de logements neufs (-10,3%) et de non résidentiel neuf (-5,9%). A l’inverse, l’activité d’amélioration-entretien confirme son rôle d’amortisseur du secteur, avec un recul nettement plus mesuré de 0,9%.
Curieusement, les prévisions sur l’emploi dans le secteur du bâtiment en 2014 se révèlent sensiblement plus fiables que celles sur l’activité en volume. Il y a un an, la FFB tablait en effet sur la perte de 25.000 emplois en 2014 (pour une activité prévisionnelle de -0,4%). La perte sera finalement de 30.000 emplois (salariés et intérimaires en équivalent-emploi à temps plein), pour un recul de l’activité de 4,3%.

Une "accalmie" espérée pour 2015

Après cette très mauvaise année 2014, Jacques Chanut, le président de la FFB, voit "une accalmie" en 2015. Certes, "l’année 2015 ne sera toujours pas celle de la reprise pour le bâtiment". Mais les perspectives s’annoncent un peu moins sombres, notamment avec les effets espérés du plan de relance du logement. Ainsi, l’activité devrait reculer de seulement 0,4% (le même chiffre que pour la prévision 2014, il y a un an). Le plan de relance devrait notamment stabiliser la production de logements neufs, tandis que le non résidentiel neuf poursuivrait son recul (-7,9%) et "crèverait alors son plancher historique". Mais surtout, le marché de l’amélioration-entretien verrait son activité augmenter de 1,5% en volume, sous l’effet du nouveau CITE.
En revanche le pessimisme reste de rigueur en matière d’emploi. Dans le prolongement de la mauvaise année 2014, environ 30.000 emplois seraient à nouveau détruits l’an prochain.
Côté demandes aux pouvoirs publics, la FFB estime qu’"un nouvel allongement des durées de différé de remboursement de PTZ+ paraît hautement souhaitable". De même, elle appelle les collectivités territoriales à ne pas "surréagir", en termes d’investissement, à la baisse des dotations de l’Etat. Comme l’an dernier, la Fédération juge également nécessaire "de renforcer la lutte contre la concurrence déloyale qui pèse sur les prix et fragilise durablement des entreprises déjà affaiblies par sept années de crise".

Jean-Noël Escudié / PCA

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0