La Marseillaise - 7/12/2007

Comment survivre parmi les gros ?

Commerçants. Ils redoutent l’arrivée des Terrasses du Port et de grandes enseignes rue de la République.


Permettre aux commerçants d’apostropher les décideurs qui investissent actuellement sur le centre ville de Marseille : c’était le vœu de l’association Terre de Commerces qui avait convié les uns et les autres à une conférence-débat hier soir au World Trade Center dans le cadre de la 2e édition de la Nuit du commerce.

Pour l’occasion, Michel Riaskoff, président de Forum Invest, le groupe néerlandais qui façonne les futures « Terrasses du Port », et Eric Foillard, président de Marseille République qui a entamé la commercialisation de 50 000 mètres carrés de surfaces commerciales sur la rue de la République, étaient venus se prêter au jeu des questions-réponses.

Des projets qui vont profondément modifier la structure du centre ville. Avec les « Terrasses du Port », c’est un centre commercial de 40 000 mètres carrés qui s’installera sur le port en 2011. Un projet de plus de 350 millions d’euros. « Notre but est de renforcer le centre ville, en élargissant l’offre commerciale, afin d’agrandir sa zone de chalandise. Il y a aujourd’hui beaucoup de pouvoir d’achat qui s’évade dans la périphérie à Plan-de-Campagne ou la Valentine », explique Michel Riaskoff.

Et Georges Chenoz, conseiller municipal en charge du centre ville, de rappeler : « Les Marseillais dépensent 5 milliards d’euros par an, dont un milliard hors de la ville. On veut le récupérer. »

Pour faire revenir au centre ville ceux qui ne le fréquentent plus actuellement, Forum Invest mise sur une offre qui va jouer sur le côté touristique : un rideau d’eau de 100 m de large sur 30 m de haut qui pourra projeter des matchs de football ou des spectacles, un stade de beach soccer, un club de fitness, ainsi qu’une piscine. L’investisseur parie aussi sur le lancement de sa propre télévision, une chaîne locale de loisirs.

Les craintes des commerçants

Marseille République va, pour sa part, restructurer l’offre commerciale de la rue de la République. « On va passer de 330 unités commerciales de 90 mètres carrés en moyenne à 130 d’une moyenne de 170 mètres carrés. Il y aura des petits commerces d’une trentaine de mètres carrés et des plus gros de plus de 3 000 », souligne Eric Foillard.

Des grands projets qui suscitent de nombreuses inquiétudes chez les commerçants. Martine Sarran, de la Fédération Marseille Centre, pointe ainsi « une offre qui ne complète pas celle existante mais la duplique ». « Ce qui fait se déplacer les Marseillais, c’est l’ameublement et l’équipement de la maison et on ne les trouve pas », relève-t-elle.

Laeticia Allegrini, présidente de l’association des commerçants du quartier Joliette République, soulève le problème du coût du stationnement à Marseille en notant que « les gens choisissent l’extérieur pour la facilité à se garer et le coût du parking ». « Nul ne conteste le besoin de locomotives. Le problème est celui de l’uniformisation du centre et de la disparition des indépendants qui vont entrer en concurrence avec des enseignes aux reins beaucoup plus solides », souligne-t-elle.

SERGE PAYRAU
photo : MIGUE MARIOTTI

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0