La Marseillaise - 7/02/2011

Maisons malades

 
 
Cartographie des signalements de risque d’exposition au plomb et cas de saturnisme sur le quartier Noailles (Données Ddass 1999-2010). R.T.
Cartographie des signalements de risque d’exposition au plomb et cas de saturnisme sur le quartier de Noailles (Données Ddass 1999-2010). R.T.
Indéniablement lié à la problématique de l’habitat insalubre, le saturnisme continue à faire des victimes.
Pâleur, signes de fatigue, trouble du comportement, du sommeil, baisse du QI, mauvais développement psychomoteur, troubles digestifs… de banales alertes, mais si en plus l’enfant vit dans un habitat dégradé et ancien, il y a toutes les raisons de consulter le CHU spécialisé le plus proche pour demander à faire pratiquer une plombémie, examen permettant de déceler l’intoxication, pris en charge par les CPAM pour les femmes enceintes et les enfants.
 « Quand la plombémie est positive, le médecin est obligé de faire une déclaration au médecin inspecteur de santé publique », indique Brigitte Moisonnier, responsable du service santé environnement, déléguée territoriale à l’Agence régionale de santé (ARS anciennement Ddass). A partir de là, tout doit être mis en œuvre pour supprimer l’origine de l’intoxication. Et comme « le saturnisme rejoint complètement la problématique de l’habitat indigne », souligne la responsable, l’ensemble des acteurs de la santé et du logement doivent travailler de concert.

40 adresses plombées à Noailles
 En 1994 et en 2008, deux campagnes de dépistage ont été réalisées dans les Bouches-du-Rhône, pilotées par le Réseau Saturne Sud qui réunit CG 13, santé scolaire, CHU, ARS et centre antipoison. Si la première campagne a beaucoup fait, il reste qu’un nouveau cas sera toujours un cas de trop. L’étude de 2008 préconise « une intervention ciblée sur des quartiers à risque, plutôt qu’une opération systématique ». Des cartographies ont été élaborées sur Saint-Mauront /Belle de Mai et Noailles, à Marseille. Une autre sur les 15e et 16e arrondissements est en cours de réalisation. « Dès que nous le pouvons, nous instruisons le dossier en procédure, mais déclarer un immeuble insalubre n’est pas une mince affaire, on touche au droit de propriété très encadré. »
 De précieux outils de travail… que les adjoints au maire délégués à la sécurité et à la santé semblent ignorer. Si José Allégrini assure « ne pas avoir eu connaissance de ces documents », Françoise Gaunet Escarasse met en avant « le respect du devoir de confidentialité médicale ». Or les données portent sur le bâti. Par ailleurs, les 40 adresses indiquées par la carte de l’ARS dressée sur Noailles correspondent au listing que l’association Un centre ville pour tous a mis à disposition du public en mai 2009. C’est pourtant là que la lutte contre les maladies environnementales achoppe : le parc de relogement reste largement insuffisant pour organiser une mise à l’abri de ces locataires. Et le péril, souvent simple, n’oblige pas à reloger.

Ne pas attendre l’effondrement pour agir

 Or, pour les associations, le péril ne se réduit pas à l’imminence d’un effondrement. « La lutte contre l’habitat indigne date de 1996 », rappelle Nourredine Abouakil d’Un centre ville pour tous. Un effort est bien visible sur quelques immeubles de Noailles où fleurissent des panneaux « Habiter autrement ». Et le même périmètre cumule les dispositifs PRI OAHD, OPAH… « Ca coûte cher en frais de fonctionnement et les résultats ne sont pas au rendez-vous (lire ci-dessous), estime le militant, les logements acquis par la Ville restent trop longtemps vacants. »
 Pour mémoire du Marseille sordide, le 29 rue d’Aubagne est repéré dès 1986, et fermé en 2007 suite au décès d’un locataire. On ne lui connaît aucun traitement jusqu’à aujourd’hui. Au 35, rue Thubaneau, l’hôtel Achille, soit 1 500 m2 d’habitation, est resté muré depuis 2004. Le 6 rue de La Fare connaît le même sort depuis 2002. On les compte par centaines, d’autres, 23, 31, 35, 39 rue d’Aubagne, 22, 24, 43 rue du Musée, 36 rue de l’Académie ou 3 rue Pollak… dans un piteux état, « ne figurent même pas dans la Déclaration d’utilité publique ».

 « Ça ne peut pas fonctionner car on déplace juste l’insalubrité, analyse encore Nourredine Abouakil. Chaque personne non relogée devient la nouvelle victime d’un nouveau marchand de sommeil. » Beaucoup d’affichage et encore trop peu de réalisations.
 « Un PRI en panne car bâti sur l’intérêt financier. » Or l’habitat ne présente pas d’intérêt fiscal du point de vue de la loi Malraux, qui considère davantage les immeubles vides.
 

MYRIAM GUILLAUME

 07/02/2011
 
Focus :
  • Les rues plombées de Noailles
  • Repères
  • Douze ans dans des murs toxiques
  • Dr Pierre Reyes : " C’est une maladie évitable"
  • Chape de plomb.
 
 
 
 

 
 

Et aussi

4/05/2014
Non-mise en oeuvre de la délibération municipale de février 2008 concernant la production de logements sociaux pour les vieux travailleurs immigrés, premières victimes de la ¨reconquête¨ du centre-ville.(Analyse et suivi)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

21/11/2015
Rendez-vous de CVPT "Le logement indigne à Marseille : changer de niveau et de méthode" (Communiqué)

16/10/2014
"Une inaction inadmissible contre les marchands de sommeil"(Communiqué)

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0