Localtis.com - 17/12/2015

La revue Urbanisme questionne : quelles formations pour les professionnels de la ville ?

Urbanisme

Publié le mardi 15 décembre 2015

 

Dans son nouveau numéro (n°398, automne 2015), sous le titre "Quelles formations pour quels métiers ?", la revue Urbanisme rouvre le dossier de la formation aux métiers de l’urbain. On assiste en effet au retour des écoles dans la formation à l’urbanisme et à l’aménagement, avec la double création de l’Ecole urbaine de Sciences Po et de l’Ecole d’urbanisme de Paris, résultat du regroupement à Marne-la-Vallée de l’Institut français d’urbanisme (IFU) et de l’Institut d’urbanisme de Paris (IUP). Cette actualité du système de formation ne doit pas cacher les questionnements des professionnels sur l’évolution de métiers de plus en plus diversifiés, qui nécessitent de nouvelles compétences et obligent à s’interroger sur le renouvellement des filières, sur le poids grandissant de la question foncière, les impératifs de la transition écologique, la place de la sociologie, la valeur ajoutée des chercheurs intégrés au milieu d’opérationnels...
Dans le même numéro, en pleine COP21, Pierre Calame, président d’honneur de la Fondation Charles Leopold Mayer pour le progrès de l’homme, estime que "les villes et territoires se sont aussi révélés bien mieux capables que les Etats de mobiliser de façon partenariale les différents acteurs autour d’une vision et d’une stratégie communes". "Ne faisons pas d’angélisme : dans bien des cas, ces stratégies sont encore une addition de politiques sectorielles, les ’projets pilotes’ dissimulent parfois une réalité globalement inchangée (c’est bien joli de réaliser des éco-quartiers mais si l’étalement urbain totalement dépendant de la voiture se poursuit...) mais le mouvement est là", écrit-il.
Avec ce numéro 398 est diffusé un supplément "Vers des campus durables : 5 chantiers en cours" qui présente les transformations des universités de Bordeaux, Clermont-Ferrand, Rennes, Nanterre et Reims vers des éco-campus. "Ces projets sont articulés de manière cohérente avec ceux des territoires, explique Jean-François Balaudé, président de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Pour ne parler que de Nanterre, je peux citer la discussion entamée sur la mutualisation des réseaux de chaleur avec les collectivités ou notre association au Territoire à énergie positive pour la croissance verte, porté par la communauté d’agglomération du Mont-Valérien."
Interviewée dans ce numéro, Catherine Vautrin, présidente de Reims Métropole et de l’Association des villes universitaires de France, rappelle le rôle des collectivités locales en la matière : "Si je prends l’exemple de ma collectivité, Reims Métropole, nous finançons des chaires universitaires dans des disciplines telles que l’agroéconomie ou la bio-économie. Nous participons au financement des bâtiments universitaires par des mises à disposition de terrain pour les projets de reconstruction. Nous intervenons enfin en investissement et en fonctionnement en matière de transports, quand nous finançons par exemple une ligne de bus plutôt dédiée aux étudiants entre des lieux de vie et l’université. Les collectivités sont régulièrement conduites à agir." Et d’ajouter : "Un campus est un élément structurant au cœur d’une agglomération."
Avec un avant-propos de Gabrielle Gauthey (Caisse des Dépôts) et Jean-Loup Salzmann, président de la Conférence des présidents d’université. 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0