La Provence.com - 11/01/2015

Docks Libres à Marseille : les premiers logements livrés à la mi-2015



Ce projet piloté par Nexity doit recréer du lien entre St-Mauront et Euromed

Cinq grues dominent le chantier immense au bout du boulevard National. Les Docks Libres pilotés par le groupe immobilier Nexity, c’est 40 000m² de logements, de commerces, bureaux et activités. Un permis de construire a été déposé pour la 2e tranche, de 30 000m². "On l’étudie", a souligné Laure Agnès Caradec, adjointe au maire UMP, chargée de l’urbanisme. Pour la Ville et l’EPF (Établissement public foncier) qui ont acquis le terrain, l’enjeu est important. "Cette opération est aux confins du projet de rénovation urbaine St-Mauront et d’Euromed", rappelle l’élue. Une requalification d’envergure pour ces anciennes friches industrielles. C’est aussi la reconquête d’un des secteurs les plus pauvres de la ville

Un appel à manifestations d’intérêt d’opérateurs avait été lancé. C’est Nexity qui a emporté l’affaire. Il propose des logements accessibles à la propriété à des prix "raisonnables" 2750€ le m² (avec une place de parking). "Sur 280 logements prêts à être commercialisés, 200 sont déjà vendus à des Marseillais dont la moitié provient des 3e, 14e et 15e arr.", note Lionel Seropian, directeur de Nexity.

"C’est le devenir d’un nouveau territoire qui s’organisera à la charnière entre Euromed 1 et 2", précise Roland Carta qui revient sur l’histoire de ce projet et "de la Ville qui décide de confier à un opérateur privé une telle opération". Le programme d’un millier de logements disséminés dans des immeubles de plusieurs niveaux (le plus haut comprenant 16 niveaux au-dessus des garages) comprend aussi 180 logements sociaux qui seront gérés par 13 Habitat et la Logirem. En limite de la zone ANRU, la mixité viendra des mètres carrés réservés aux activités, aux bureaux, à la crèche, à une résidence étudiants, et à une résidence hôtelière à vocation sociale.

Malgré des recours contre le projet, "déboutés", précise Nexity, un chantier perturbé début 2014 par les jeunes du quartier qui voulaient un travail, "on a réglé le problème et augmenté le nombre d’heures de travail dédiées à l’insertion", le chantier avance.

Les premiers bureaux et logements seront livrés dans le courant de cette année. La 2e tranche prévoit aussi de la colocation intergénérationnelle. Pour Nexity qui conduit deux autres projets dans le secteur, "L’Envol" sur l’ancienne caserne Cardot et "Auphan Charpentier", l’idée des Docks Libres c’est d’organiser une vie sociale à l’intérieur de ce nouvel ensemble, avec des ruches sur le toit et "un principe, ajoute Roland Carta, ne pas enclaver. On va recréer du réseau viaire avec une passerelle qui fera le lien avec le quartier". L’opération a reçu le prix 2014 de la cohésion sociale, remis par l’Institut de mécénat de solidarité.

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0