La Marseillaise - 14/03/2005

Les expulsions en hausse

Gros plan : Logement locatif dans le département

En 2004, 1982 demandes d’expulsions ont été formulées par les bailleurs. 542 ont été mises en oeuvre. Un chiffre qui a augmenté d’un tiers en cinq ans. La trêve hivernal prend fin et de nouvelles expulsions sont en cours.

Enquête

Demain, mardi 15 mars, sonnera la fin de la trêve hivernale pour les expulsions locative. La Préfecture pourra, à nouveau, accorder le concours de la force publique à la demande d’un bailleur pour procéder à une expulsion. Certes, les demandes de réquisition de la police ne sont honorées "qu’à" environ 60 %. Oui les interventions réelles de cette "force publique" sont encore bien moins nombreuses. Mais en cinq ans, depuis 1998, le chiffre des interventions réelles a augmenté d’un tiers.
Si les expulsions connaissent une trêve, il n’en va pas de même des procédures. Chaque jeudi, le tribunal d’instance de Marseille traite ces dossiers et la salle ne désemplit pas. Un cadre impressionnant et, sur les bancs, des personnes très différentes. Car l’expulsion locative n’est plus réservée au plus réservée aux plus démunis. Pour tenter de prévenir les expulsions, une antenne vouée à l’information et à l’orientation a été créée à Marseille en 1999. Reportage.

- Tribunal d’instance : 120 dossiers d’expulsion : un jeudi comme les autres - Chaque jeudi, le tribunal d’instance auditionne les dossiers liés aux expulsions locatives. Au sous-sol, trois personnes assurent une permanence d’information et d’orientation pour prévenir les expulsions.

- Les petits salaires, les contrats précaires sont les premiers touchés : Les expulsés ? " Des gens comme tout le monde " - Des salariés, vivant seul ou avec des enfants, de tout âge, entrés depuis peu dans un logement essentiellement privé, dans tous les quartiers de Marseille exeptés les 8,9,10,11 et 12 es arrondissements : tel est le profll, empirique des personnes en procédure pour l’expulsion locative.

- L’APEL : Prévenir à défaut de guérir - L’Antenne de Prévention des Expulsions Locatives ( APEL) est une création de la loi de lutte contre l’exclusion de 1998.

- En augmentation d’1/3 en 5 ans : La réquisition de la force publique - Récapitulatif des interventions de la force publique (demandes, décisions, interventions ) pour l’expulsion locative depuis 1998 dans les Bouches-du-Rhône.

- L’expulsion étape par étape - Cas de figure, procédure.

> La Marseillaise 14/03/05

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0